Pour faire briller le soleil de la rentrée – Concours MisterSpex.

Looks

« Le soleil est nouveau tous les jours » [Héraclite d’Ephèse]

Emily and The Woods – Steal his heart 

DSC_0107

J’aime bien les petits challenges rigolos. J’aime bien gagner des cadeaux. Avec ce concours, le site MisterSpex propose de gagner, aux blogueuses en compétition, des bons d’achats. J’ai une paire de Marc Jacobs dans le collimateur … !

Le thème du concours c’est « la rentrée ». L’objet imposé, c’est la paire de lunettes. Le soleil étant peu présent en ce moment, j’ai tenté d’apporter le mien. Je pense qu’à chaque problème il y a une solution … sous forme de peluche. Bon, peut-être pas mais j’essayais juste de me trouver une excuse pour continuer à acheter des peluches en pagaille, du haut de mes 23 ans. Je n’ai pas d’enfant, pas de petite soeur, pas de copine enceinte, pas de petite cousine à qui faire plaisir, les peluches, elles sont {toutes} pour moi ! Mais revenons à nos soleils, le thème de la « rentrée », c’est amusant quand on a presque fini ses études … Alors voilà, la « rentrée », pour moi, s’apparentera toujours à la petite robe, le nouveau cartable et les deux tresses que je me faisais lorsque j’allais à l’école. Si, si, ne faites pas genre, le jour de la rentrée, c’est comme le jour de la photo de classe, il faut être la plus parfaite possible. Et pourtant …

J’ai choisi un pantalon, noir, strict mais pas trop. Genre « je veux bien me faire voir le premier jour mais vous allez en baver ». Pour le haut, c’est une robe que vous connaissez déjà. Je voulais me rappeler mes années de collège, toujours le col claudine pour épater les copines. Je souhaitais détourner la robe pour en faire quelque chose de plus cool tout en gardant son originalité et sa délicatesse. Les escarpins vintage pour rappeler le bleu, des talons pas trop hauts pour ne pas être catégorisée dès le premier jour mais suffisamment quand même pour arpenter les couloirs en faisant des « clacs-clacs » résignés sur le sol. Enfin, le bibi-béret, touche d’originalité, pour finaliser la tenue, à la fois chic et aussi choc … Quant à l’outil principal, les lunettes, elles sont jolies, hyper confortables et vraiment très agréables. J’ai découvert, au travers de ce concours, un joli site, vraiment, où le choix est extrêmement vaste, la livraison ultra rapide et constitue donc un réel ennemi de la carte de crédit ! C’est le soleil qui va être content !

Besoin de ton aide pour les … Golden Blog Awards !

gba

DSC_0062DSC_0030DSC_0070DSC_0001DSC_0054DSC_0015DSC_0067DSC_0027DSC_0114DSC_0117DSC_0119DSC_0002DSC_0017DSC_0043DSC_0058DSC_0045DSC_0039DSC_0060

Escarpins : Laurent Mercadal / Lunettes : MisterSpex / Pantalon : Jones New York / Bibi et robe : Vintage / Peluche : Ikéa

Celle qui ne quittait plus son béret.

Looks

« La casquette c’est bon pour les ouvriers, le chapeau c’est pas pratique, tandis que le béret c’est simple, c’est chic, c’est coquet ! » [Pierre Prévert]

A tous ceux qui ont déjà vu Mary Poppins, vous souvenez-vous de la danse des pingouins avec Bert ?! Oui, ben je pense que je suis habillée comme eux. Mais pour pas faire trop petitbonhommedelabanquise, j’ai tout plein de petits accessoires ! Le béret. Pourquoi je ne le quitte plus ce béret. Parce que c’est une spéciale cassdédi à mon daddy (je me mets à faire des rimes !) : « oh, que les chapeaux te vont bien ». C’est la seule chose pour laquelle je l’écoute, il en faut bien une, ce sera celle-ci. Pour mon côté parisienne aussi. Je n’ai de cesse d’entendre que « le béret ça fait Paris » et, moi qui pensait que c’était un cliché, je dois bien avouer que je l’aime bien cette affirmation. Et après tout, les noeuds papillons, ça fait pingouin, ça aussi c’est un cliché non ?! Je suis fan de la finition qu’apporte le noeud papillon sur une tenue. Mais alors fan, genre fan, fan, fan quoi. Pourquoi si peu de gens en portent ? Et enfin, mes bensimons oranges. Une anecdote ? Je les ai depuis mes 15 ans, c’est la troisième fois que je les portent. Je ne dis pas ça pour que vous compreniez que j’ai un dressing immense et la place pour ranger des chaussures non-portées depuis 7 ans (zut, je viens de dévoiler mon âge !) mais pour ouvrir, je pense, une nouvelle catégorie d’ici peu. La catégorie « défi » ou comment porter des vêtements que l’on ne sait toujours pas pourquoi on a acheté (on ne fais pas du shopping bourré pourtant – aaaaaaah on est des acheteuses compulsives ! ), qu’en pensez-vous ? Par contre, la question à laquelle je n’ai pas de réponse, c’est « pourquoi je les ressorts maintenant ? ». Y’a-t-il un psy dans la salle ?!                       !?VOTE ?!

Mary Poppins – The Penguin Dance





Béret : H&M / Écharpe : Comptoir des Cotonniers / Chemise : Gap / Noeud pap’ : Vintage / Veste : Zara / Legging : Repetto / Chaussures : Bensimon

Festivalière – au pastis –

Looks

« Il n’est bon festival sans scandale » [André Bazin]

Quelle journée ! Nous étions, ce dimanche, au festival « Les sons du Lub » à Beaumont de Pertuis.  Au programme, musique, pastis, soleil & pluie, pétanque, couscous dans des petites barquettes en plastique, du traditionnel, sensationnel quoi ! On était proche du festival de Cannes en terme de kilomètres, loin du tapis rouge. Et pourtant. Je critique souvent le sud mais dans ces cas là, je l’adore. Il y a une vraie ambiance festive et c’est très sympa. Grisée par le pastis, j’ai attendu la tombée de la nuit pour faire des photos. Erreurs certes. Mais pour une fois depuis longtemps, je ne pensais pas à vous, pas à ma tenue ni à mes futures chaussures, je pensais juste à m’amuser {et à me trémousser surtout !}. Blogueuse oblige, des photos il y en a quand même.

Ma tenue, que dire ?! Je ne quitte plus mon béret. Je lui trouve un vrai potentiel de séduction et il tient parfaitement bien les oreilles au chaud ! Ma veste, blanche, trop blanche, pas assez blanche, elle me fait tout le temps hésiter, je ne sais pas si je l’aime réellement ou pas. Oh que si, je l’aime en réalité. Ma chemise, fan inconditionnelle des pois, je le serais toujours. celle-ci est parfaite. Ma jupe, RAS. Le collant bleu, c’est pour mon amour des collants opaques de couleur. Et enfin, mes derbies. Sur ce coup là, elles ont bien pris la boue. Merci la pluie ! Et vous, adeptes des festivals ? Vous vous habillez comment pour bouger vos fesses en rythme ?

Paul Kalkbrenner – Sky and Sand






Jupe : Avant Première (Galeries Lafayettes) / Chemise, veste et ceinture : vintage / Derbies : Deena & Ozzy