On peut mettre des jupes dans un western ?

Looks

« Une vache, c’est rien qu’un tas d’ennuis dans un sac de cuir » [Mark Rydell]

Devendra Banhart – Feel Just Like a Child

DSC_0051

J’avais adoré transformer la chemise d’homme en jolie robe de femme. Cette fois ci c’est ma chemise préférée que je porte en jupe. Et c’est pour la bonne cause. Vous voulez son histoire ?!

« Oh, tu sors de la petite maison dans la prairie » ?! Oui, dans la rue on entend parfois de sombres idioties des douces paroles dignes d’une fashion week. Le gentil garçon casquette retournée-jogging délavé (je ne suis pas fan des clichés) qui s’adressait alors à moi ne me connaissait pas assez pour savoir que je suis une fan invétérée de la série et que je connais tous les épisodes par coeur. Non, il parlait, là, de ma chemise ! Alors, pourquoi la chemise effet cow-boy déplaît en chemise et devient une véritable star en jupe ?! Le mystère reste entier, la mode est, décidément, un vrai labyrinthe sociologique. Ce qui me plait ici, c’est le côté hyper classique de cette tenue qui ne l’est en fait, pas du tout. J’aime l’effet vêtement négligemment enroulé autour de la taille comme le touriste qui a trop chaud, la taille haute grossièrement ceinturée par les deux manches, l’aspect asymétrique et désordonné d’une jupe dont on ne sait plus trop finalement, s’il s’agit bien d’une jupe. En fait, je comprend mieux, rien de tout cela ne rappelle le cow-boy ici. Alors on arrête les « Yihaaa » intempestifs, de toute façon, on ne joue pas du lasso debout sur des talons, on délaisse les chevaux pour le chapeau et les tresses pour le bracelet princesse (j’en suis folle amoureuse). Raison de plus pour acheter trop de chemises, elles seront forcément portées, on ne sait pas encore quand, et surtout, on ne sait pas encore, comment !

Toujours besoin de vos votes pour les Golden Blogs Awards 

gba

Viens agiter ton lasso sur … Hellocoton

DSC_0036DSC_0023DSC_0044DSC_0043DSC_0092DSC_0085DSC_0025DSC_0058DSC_0080DSC_0054DSC_0002DSC_0029DSC_0107DSC_0050DSC_0052DSC_0001

Chemise-jupe : Ralph Lauren / Tee-shirt : Mango / Chapeau : French Connection / Bracelet : Petite Mendigote / Escarpins : JB Martin

Camp(h)a(bille-toi)gne !

Looks

« La campagne c’est bien pour penser à rien » [Georges Wolinski]

DSC_0629

Vous souvenez-vous de Tarzan ?! Ici, pas de maquillage outrancier, pas de talons hauts, pas de sac à main de créateur et pas de nail-art de folie. Non, juste une tenue champêtre qui n’est pas si champêtre que ça. En réalité, je n’ai jamais su adapter ma tenue aux circonstances et si, j’aime énormément m’habiller, c’est souvent pour porter pile ce qu’il ne faut pas, au mauvais moment. J’en ai fait mon affaire, le décalage vestimentaire, ça me connait. Les talons sur les pavés, les baskets en soirée chic, le rouge à lèvre trop voyant pour une séance de courses ou un chapeau de paille un jour de grand vent. Je suis un peu, parfois, la clown des fringues. La chemise paysanne qui arrive dans un prochain post serait plus d’actualité. Qu’à cela ne tienne, j’ai nourri les moustiques avec mes jambes ultra-accessibles. Bah quoi, faut bien sauvegarder la planète comme on peut, non ?!

Petite séance campagne. Je suis une parisienne, une vraie. L’herbe et le chant des cigales sont, pour moi, ce que la pollution et le bruit du métro peut représenter pour certains. Oui mais voilà, là, c’était vraiment bien. Petite pause pendant la rédaction de mon mémoire, cela m’a permis de valider, avec succès, ma problématique sur « La mode et les médias » et me pousse aujourd’hui à me tourner vers une thèse (toujours dans le domaine de la mode, on ne change pas un sujet qui gagne !). Bonne idée ou grosse connerie, affaire à suivre …

Enfin, pour parler look. C’est ma jupe cette fois-ci sur laquelle je voudrais attirer l’attention. « Comme je regrette l’époque de tes jupes plissées » me dit souvent mon père, tiraillé par l’envie de transformer mes mini-jupes en serpillères et de me voir entrer dans un uniforme style lycéenne modèle. Mais il n’a jamais regardé Gossip Girl et il ne sait pas que l’on peut, parfois, être en uniforme et pourtant très lookée. Alors ma jupe serait peut-être idéal pour l’uniforme de mon école à moi. Ni trop longue, ni trop courte et pourtant parfaitement coupée et joliment colorée. Ahah oui, mais, ironie du sort, … c’est une taille 16 ans. Et à 23 ans, ça passe, à 16 ans, ça doit vous arriver aux mollets ! Et puis, j’avoue, c’est un peu trop simple vu comme ça et j’aurais aimé customiser ce look à mort, sauf que, rappelons-le, nous sommes à la campagne.

Vote pour moi … (s’il te plaiiiiiit) … Golden Blog Awards

Haim – Forever

jkmmpmlDSC_0614DSC_0622DSC_0611DSC_0628DSC_0615DSC_0612DSC_0632sx

Robe (qui fait office de débardeur) : H&M / Ceinture : Vintage / Jupe : Bonpoint / Ballerines : Mellow Yellow / Solaires : Ray-Ban