Avant de dire qu’il s’agit d’un trompe l’oeil, demande à tes mains de vérifier que ton oeil ne s’est pas trompé.

Looks, Voyages

« Le toucher est le plus démystificateur de tous les sens, à la différence de la vue, qui est le plus magique » (Roland Barthes)

Dazie Mae – Sofa

Attention, si vous avez un problème avec les odeurs ou avec les couleurs, méfiez-vous ; les scènes suivantes se déroulent au Botanic Garden du Capitole à Washington D.C, USA. Et à Georgetown, petit quartier terriblement chic de Washington D.C, USA. Ces scènes peuvent choquer les antis-odeurs, les haisseurs de la couleur. Mais c’est aussi l’occasion de discuter des sens et de la mode, alors, si vous pouvez faire un effort, venez vous aussi nous parler de votre odorat, de votre toucher, de votre goût, de votre vue … nous sommes toute ouïe !

Ma mère l’appelle mon « collier de vacher ». Mon père l’appelle mon « collier de chien ». Mon copain ne dit rien. Mes amis l’aiment bien. Qu’en pensent les gens dans la rue ? Qu’en pensent les lecteurs de mon blog ? A vous de me le dire, évidemment, de ce à quoi vous fait penser mon collier/col. On avait dit qu’on parlerait des sens. Ce collier/col mobilise au moins la vue, le toucher et même l’odorat, tiens. Bienvenue dans la zone du cou. Zone dans laquelle, chaque matin, les plus coquettes d’entre nous (ou celles qui détestent la douche) déposent délicatement une goutte de parfum dans le creux de leur cou. Zone qui titille l’odorat, donc. Zone féminine par excellence. Y accrocher des choses me semble être, justement, une bonne chose. Alors les cols Claudine, les noeuds papillons, les écharpes et les sautoirs de toute sorte passent par là. Jusqu’à ce que mes yeux rencontrent cette merveille.

Ou plutôt cette bizarrerie. Si mes yeux ont dit à mon cerveau d’activer mes mains pour entrer mon code de carte bleu, une nouvelle fois, c’est parce que mes yeux n’ont pas compris ce qu’il se passait. C’est au toucher, seulement, une fois le colis déballé, que l’on se rend compte qu’un col Claudine ornementé de clous ET de franges, ça fait peut-être un peu beaucoup. A ce moment là, il ne nous reste plus que nos yeux pour pleurer.

Sauf que. Vous en avez déjà vu, vous, quelque chose qui réunissait plusieurs « tendances » en une seule pièce ? C’est comme si on trouvait une robe à paillettes, col Claudine, sur laquelle on mettait un noeud papillon, avec des franges sur les manches, des clous sur les coutures, de couleur de surcroit, avec des empiècements en néoprène, de la résille, des insignes militaires et des pois dans des rayures. Forcément, la chose est lourde. Mais avec un tee-shirt tout simple et une jupe toute simple, le « col 3 en 1 », il t’habille en un rien de temps. Gain de temps, plaisir des sens, yeux des passants, il ne reste plus que vos commentaires pour confirmer mes dires, le « col 3 en 1 » c’est un vrai investissement (qui coûte 3 fois rien).

Pour la chaussette Mickey, là encore, tous les sens sont en exergue. Mais ma passion pour Disney ne s’expliquera jamais. Se promener avec Mickey, c’est un rêve que je vous explique ici. A vous de cliquer !

On peut se voir sur Instagram, se toucher sur Hellocoton, se sentir sur Twitter, s’entendre sur Facebook et se goûter sur Vinted ?!

Chaussettes : Disney / Tee-shirt : Zara / Jupe : H&M / Col : Asos / Montre : Timex / Sac à dos : Drifter

Color-block des bois !

Looks

« Quand j’étais jeune, je voulais être ministre ou clown. J’ai choisi la deuxième option car je suis un garçon sérieux ». [SIM]

DSC_0702

Je reviens enfin ! J’ai une excuse, une vraie ! Un gros mémoire sur « La mode et les médias » et la soutenance qui va avec. M2 validé avec succès, on pourrais croire à un air de vacances … Mais, bien trop heureuse de retrouver le blog, j’ai des projets plein la tête ! Pour commencer, c’est le total look coloré qui arrive à la charge. Petite histoire.

Cabine d’essayage. « Tu n’as pas intérêt à prendre ça ». C’est l’amoureux qui parle. Enfin, plutôt celui qui te tiens par la main dans la rue et, qui ne veux en aucun cas, se faire remarquer par des jambes oranges fluo. Mon pantalon est vintage, on a pourtant du mal à l’imaginer dans un film en noir et blanc … Mais ce qui m’a fait craquer, ce sont les boutons dorés. Mettez en sur une veste, un pantalon ou bien, comble du bonheur, sur des chaussures, et je vous les achète, net !  Pour ne pas rougir de mon pantalon orange, c’est au milieu des arbres qu’il a fait sa première sortie. Je compte bien réparer cette injustice bientôt.  Après tout, pourquoi le jaune, le bleu et le « à nœuds« , ont-ils le droit de subir les regards des autres ?! Ok, j’ai une lubie pour le pantalon d’Arlequin, mais avec des escarpins, c’est permis non ?

Découvrez paperblog, le site référence de tous les blogs.

Lady Gaga – The Edge of Glory (Acoustic)

DSC_0723DSC_0733DSC_0744DSC_0731DSC_0662DSC_0711DSC_0752DSC_0698DSC_0694DSC_0759DSC_0720DSC_0746DSC_0741

Pantalon & tee-shirt : Vintage / Escarpins : Nine West / Sautoir : Claire’s / Bague : Asos