Si ton short ressemble à une culotte, c’est qu’il te manque peut-être un short.

Looks, Voyages

« Le problème avec les culottes bouffantes c’est qu’on ne sait pas toujours quoi leur donner à bouffer » (Philippe Geluck)

Josephine Baker – La Conga Blicoti 

DSC_0177

Quand ta maman te dit que ton short lui fait penser à la culotte d’une grand-mère. Quand ton papa te demande si tu as volé la couche d’un bébé (ce qui signifie peut-être que l’on meurt habillé de la même manière que l’on nait). Je me dis que, peut-être, le fashion faux pas est là. Quand, sur la dune du Pilat, face à une mer turquoise et sous un soleil de plomb, mon short est devenu une attraction à touriste et que les réflexions ont fusé de toute part, c’est avec un immense sourire aux lèvres que j’ai pu faire mes galipettes. On l’aime ou on ne l’aime pas. Mais mon short, je sais pourquoi je le porte. Tenue 100% vintage, c’était un peu une friperie party …

Mes études en sociologie de la mode m’apportent, une fois encore, un élément de réponse. Le regard des autres passe, avant tout, par ce que l’on porte. Et si j’ai des envies de distinction, c’est peut-être pour exprimer un manque de confiance en moi. Ce qui ne te tue pas, te rend plus fort. Ce qui est certain, c’est que mon short, ce n’est pas la première fois que je le porte. Et bien ce n’est pas la dernière non plus !

Se promener dans le sable, sur la plage, en collant, ce n’est, certes, pas habituel. Et bien faites-en une habitude. Allez à la plage en hiver. Retirez vos chaussures et faites des sauts de cabri. Sensation nouvelle garantie. Il faisait froid, très froid le soir arrivé et même si j’ai tenté d’attraper les derniers rayons du soleil, le manteau de (fausse) fourrure a largement dépassé le câlin d’un amoureux. Sensation connue garantie. Elles ont un atout charme ces photos ; passer d’un chaud, si chaud à un froid, si froid, en une journée et au mois de mars. Ok, la prochaine fois j’irais à la montagne en maillot de bain du coup. Par contre, pour les non-initiés de la dune du Pilat, enfilez vos collants, elle vous attend.

Et toi, t’es plus culotte de grand mère ou couche de bébé ? Débattons sur … facebook !

DSC_0245DSC_0194DSC_0213DSC_0156DSC_0145DSC_0125DSC_0198DSC_0124DSC_0149DSC_0256DSC_0099DSC_0242DSC_0114DSC_0137DSC_0243DSC_0171

Manteau, short, sac à main, débardeur : Vintage / Collant : Tezenis / Lunettes : Réserve Naturelle / Echarpe : Comptoir des Cotonniers

Les princesses ne doivent pas montrer leur culotte ou la petite robe parfaite.

Looks

« – Ta robe est un peu anachronique. /- C’est vintage, je te signale. /- C’est pas parce que c’est vintage que c’est beau. » [Les Amours Imaginaires – Francis Riverëkim et Marie Camille]

La petite robe parfaite. Il paraîtrait qu’elle est noire, moi je pense qu’on nous ment, elle est verte, à pois blancs. Et ce qui est encore plus génial, c’est que ma petite robe si parfaite, elle sort tout droit de chez KiloShop alors même si le modèle n’est pas si original que ça, je ne suis pas prête de la trouver sur le dos de ma voisine. Mais après tout, la petite robe parfaite, c’est quoi ? Il y en a tellement … Celle-ci rentre dans la catégorie, soyez-en sûrs ! Elle est d’une couleur que j’adore, les pois, ma lubie depuis toujours, rajoute la touche en plus, une perfection. Sa coupe, sa fluidité et, quand on tourne, ses vagues, qui rappellent, notre enfance de petite fille – « maman, ma robe elle tourne » -, dévoilant à l’époque une culotte petit bateau en coton blanc. Aujourd’hui, au moindre coup de vent, au feu rouge, avec les yeux des automobilistes te transperçant pendant ta traversée de cet immense passage piéton te rappelle à quel point tes culottes petit bateau te manquent mais aussi ton insouciance de petite fille dans sa robe qui tourne. Mais dans cette robe, je me sens quand même princesse. Princesse de l’été qui est enfin là. Princesse vintage qui affirme que toutes les petites robes sont parfaites.

Jane Birkin – Ex fan des sixties






Robe : Vintage / Ballerines : Monoprix / Lunettes : Ray Ban