Fille en salopette ou bébé qui se la pète ?!

Looks, Voyages

 « Elle porte une salopette… et surtout elle mène une révolution : la révolte contre les princes qui choisissent leur promise selon leur physique » [Séverine Vidal – Léontine, Princesse en salopette]

DSC_0251

Je me revois, à 10 ans, tapant du pied dans le magasin, une énorme salopette jaune sur le dos. Je suis gentille, je vous mets la photo dossier ! Puis j’avais enchaîné, les salopettes orange, rose, turquoise. Rien en denim brut, comme une salopette devrait l’être. Et les jambes longues svp ! Le short, plus jeune, je trouvait ça horrible. En me promenant chez Macy’s (dans le plus grand du monde, je me suis promenée longtemps !), je suis tombée folle amoureuse de cette salopette. Elle est à la fois immense et me fait ressembler à un gros bébé. Elle a la grosse poche sur le devant (qui permet de ranger les gobelets, je deviens une vraie américaine !), les boutons en fer sur le côté, la possibilité de retrousser grossièrement le bas des jambes. Et, c’est une taille 11. Pour info, je porte généralement du 4. J’aime son côté négligé/habillé. Bref, un retour en enfance plein de bon sens, la salopette en denim va avec tout ! Attention, j’en ai acheté une deuxième aujourd’hui, un début d’addiction ?! Une jolie collection qui commence … !

Ce qui est génial, c’est que tout autour de la salopette, c’est la poche (porte !) ouverte à toutes les folies. Avec mon chemiser jaune vintage et son col en dentelle blanc, les petites chaussettes jaunes (je vous l’avais dit que c’était ma nouvelle lubie) et mon Longchamp adoré de la même couleur que le combo derbys/chaussettes. Pour la coiffure, j’avais dit que je voulais me lancer dans des tentatives infinies. Celle-ci me plait assez. Encore merci à Blondie ! Assez pour se promener dans les rues de NYC. Vues sur le quartier de Chelsea, Times Square la nuit (je vous donne même les indices boursiers, non, non, ne me remerciez pas !), les hot dogs du coin de la rue (de toutes les rues !) et ne loupez pas la superbe boutique « Comme des Garçons » engoncée dans sa petite allée taguée. Elle se fond à merveille dans le décor.

Alors, la salopette, fausse bonne idée ou cool la ressemblance avec bébé ?! Et donc, en fait, si notre garde robe est en éternel recommencement, je dois me mettre à relire « Tom-Tom et Nana » ?! Pas de souci ! Est ce que vous aussi il y a des pièces que vous avez remisé au placard le temps de quelques années et que vous aimeriez ressortir à présent ?

Viens visiter les USA avec moi sur … Instagram !

Alain Souchon – J’ai 10 ans

005DSC_0320DSC_0263DSC_0252DSC_0273DSC_0275DSC_0343DSC_0246DSC_0279DSC_0325DSC_0249DSC_0256DSC_0228DSC_0312DSC_0242DSC_0231DSC_0195DSC_0200DSC_0205DSC_0193DSC_0348DSC_0215DSC_0197DSC_0340DSC_0307DSC_0262DSC_0302DSC_0286DSC_0311DSC_0241DSC_0232DSC_0309DSC_0216

Chemisier et ceinture : Vintage / Salopette : American Rag (aussi dispo en version longue !) / Sac à main : Longchamp / Chaussettes : Monoprix / Derbys : BDG chez UO / Solaires : Ray-Ban / Headband : Accessoires cheveux chic

L’indienne rouge.

Looks

« Quand je n’ai pas de bleu, je mets du rouge » [Pablo Picasso]

Quant à moi, même quand j’ai du bleu, je mets du rouge. Le jean bleu, tout le monde le porte, le connait, l’aime et plus personne ne le remarque (faux, me diriez-vous ! Et vous avez raison, mais ça, c’est une autre histoire). Depuis mon adolescence boutonneuse où la compil’ « jean-basket » était mon crédo, depuis que j’ai l’âge d’aimer mes jambes et cette impression d’être toute puissante en robe/jupe/short/bermuda/etc. alors le jean/pantalon a fait ses adieux à mon dressing. Mais depuis que le jean mode a refait surface et m’a frappé de toute sa force liée à ses coloris, ses motifs, ses formes et ses multiples possibilités, les denim jaunes, à motifs, larges ou ultra skinny ont réapparu sur mes étagères, prenant, pour ainsi dire, beaucoup de place. En cette période de « il fait froid ? Je ne sais pas trop », le combo jean rouge/chemise de mamie et petites bottes à franges m’a fait de l’oeil. Et puis, après tout, si la mode de cette été, c’est d’assortir son rouge à lèvres à ses stilettos rouges incandescentes (on en reparlera, je suis fan des chaussures rouges !), alors je choisis de faire la même, en ce difficile début de printemps avec mes jambes rouges fluo.

Pour le reste, j’ai craqué sur cette petite paire de bottes avec son bout en forme de petit sac grossièrement fermé avec de gros fils de couture et son aspect frangé d’indienne qui ne s’assume qu’à moitié. Enfin, veste, chemise et bracelets sortent tout droit de friperies (ça aussi, c’est un sujet que l’on abordera plus tard). Ohlalala, on en a du boulot … !

Pantalon et Colombine – Robert Schumann






Chemise : Vintage / Veste : Vintage / Jean : H&M / Bague : Voyage en Turquie / Bracelets : Vintage / Bottes : Les Tropéziennes / Sac : H&M / Manteau : Zara