C’est vraiment « trolley » de porter un dos nu sans être nue.

Looks, Voyages

« C’est d’ailleurs l’un des pièges de la coquetterie : soigner ses cheveux, c’est se préoccuper de l’aspect que l’on a de dos » (Michel Tournier)

Best Coast – When I’m with you

Qui dit bord de mer, dit maillot de bain. Le premier qui me dit « comment as-tu pu mettre un maillot de bain sous un dos nu », je le trucide. Dites-moi, ça vous plait, vous, de venir lire un blog et de vous faire insulter ?!

Pour me faire pardonner, je vous emmène visiter la charmante ville de Charleston. Charleston c’est une ville où le ciel, d’un bleu profond, interpelle l’oeil qui ne peut plus s’en décoller. Et comme votre oeil est collé à ce ciel bleu, et que ce ciel bleu devient soudain bleu nuit et que votre oeil se remplit d’eau … NON, vous ne pleurez pas d’émotion à la vue d’un changement si soudain. NON, vous êtes trempés, trempés par une pluie battante. Et vous n’aviez rien vu venir, même si vous l’observiez depuis longtemps, ce ciel ! Et c’est là, que le port du maillot de bain prend tout son sens (fallait attendre, avant de critiquer).

Pour ne pas avoir à subir les crises de larmes du ciel, réfugiez-vous, comme nous l’avons fait, dans le trolley. Ce trolley qui est en fait trop beau. C’est tout simplement l’équivalent d’un bus ou métro pour nous autres, parisiens pressés. Mais à Charleston, le trolley prend des allures de film en noir et blanc et, assis sur des bancs de bois, vous écoutez. Ici les discussions enfiévrées de deux américains typiques (et donc atypiques), là les gouttes de pluie de la taille d’un caillou qui frappent le toit de ce trolley beaucoup trop beau. Le décor y est. Si je n’étais pas sûre d’être dans une ville grandeur nature, j’aurais eu l’impression d’être dans une attraction de chez Disneyland. Merci, la pluie.

Enfin, voici ma nouvelle combi. J’ai adopté la salopette (ICI et LA) lors de mon précédent voyage aux USA et, cette année, j’ai donné dans la combi. Celle-ci me semblait particulièrement agréable à porter. Particulièrement bien dessinée. Notamment ce dos nu qui est un vrai chef d’oeuvre. J’imagine les couturières, travaillant, minutieusement, sur ce dos nu pour en faire un chef d’oeuvre. En réalité non, c’est fait à la machine, à la vitesse grand V, dans une usine immense … Mais le chef d’oeuvre est quand même là … Comment ça, vous ne pouvez pas vous en rendre compte à cause du maillot de bain ? Mais vous êtes de mauvaise foi, dites donc !

Donc, si je résume. Charleston est une ville magnifique, le ciel est d’un bleu intense. Tu peux te promener dos nu, faisant croire que ton maillot de bain est là au cas où tu trouverais une plage soudaine. Soudain, ce n’est pas la plage qui se dresse devant toi mais des nuages menaçants qui, en réalité, ne te menacent pas longtemps. Non, ils font de ton dos nu une rampe de lancement pour gouttes d’eau qui s’abattent, avec force et fracas. Le paysage de Charleston, ses immeubles colorés, son marché atypique et ses fontaines ananas – (hyper tendance en ce moment, l’ananas – n’est ce pas mesdemoiselles qui portent robe, coque de téléphone et maillot de bain à l’effigie de leur fruit préféré ?! Bah moi je me contente d’une fontaine, ouais) – s’illuminent toujours mais sous tes cheveux mouillés, tu aperçois soudain le trop beau trolley. Dans lequel, au milieu d’une foule désabusée, tu t’installes (non confortablement) pour un voyage de 40 minutes. Attention, tu vas devenir, sans le savoir, l’acteur d’un film d’époque. Ma combi, elle a plus de chance que certaines de ses copines combis de l’usine de découpe de dos nus oeuvres d’art. Et moi aussi !

facebook / twitter / instagram / hellocoton

Si, je te jures, je porte une armure ! Et c’est qu’il est corsé, ce corset !

Looks

« Armure : sorte d’habit porté par un homme dont le tailleur est un forgeron ». (Ambrose Bierce)

Claire Denamur – Le Prince Charmant

C’est ainsi que Keira Knightley a la chance de se faire sauver par Johnny Depp dans Pirates des Caraïbes. Un corset un peu trop serré, un jour de grande chaleur, une chute de la falaise, fallait bien un sauveur. Et la cause de toute cette histoire, c’est le corset. Instrument de torture ou créateur de couple ?

J’ai beaucoup lu sur la mode. Sur le corset également. Et ce qui en ressort est tellement paradoxal, que je suis ravie de pouvoir partager ça avec vous. Le corset serait comme un décolleté mis à l’envers. Il sublime la poitrine, ça c’est certain, mais aussi le dos. Il sublime tout le corps de la femme. A une époque, il servait à cacher les attributs féminins, à une époque suivante, il servait à les sublimer. Vous y comprenez quelque chose, vous, aux fluctuations de la mode ? Si le corset a une origine guerrière, qu’il s’apparente à une armure, à une cage de satin, autant le choisir très expressif. C’est là que j’entre en jeu ! Cage pour s’enfermer ou moyen de s’affirmer ?

C’est le site corset-fr.com qui m’a proposé de tester le corset. Loin de moi l’envie d’essayer, je ne suis pas très intéressée par les vêtements que je n’ai pas l’habitude de porter. Oui mais voilà. Pour une étudiante en sociologie, refuser ce qui pourrait s’apparenter à une expérience, c’est un peu comme vous dire que je ne mange que des fruits au goûter. C’est une abnégation. Une incompréhension. C’est d’un illogique sans nom ! Pas que le corset va m’aider à valider mon année hein. Mais, à l’aube de ma thèse en sociologie de la mode, quoi de plus normal que de mouiller le tee-shirt corset. Après tout, rien que pour les yeux des passants, ça valait le coup. Moyen de faire le clown ou vrai façon de se démarquer ?

Oui, car quand on porte un corset, faut pas croire qu’on passe inaperçus. Je l’ai choisi à l’aspect militaire. Bleu. Mais ce sont surtout ses attaches qui m’ont plu. J’aime le côté très strict de ce corset mais aussi très tape à l’oeil. Quitte à porter un corset, je le voulais vraiment original. Je pense qu’il l’est. Ehehe. Mais ce qui n’étais pas livré avec, c’est les vêtements qu’il faut porter avec. Pour un premier essai corset, j’ai misé sur un jean bleu et des Nike Blanches. Ca casse un peu les codes, tandis que le code couleur, lui, est respecté. Après tout, le corset, c’est peut-être un basique que tout le monde devrait avoir dans son armoire ?

Et comme dans un travail normal, après avoir vacillé de la thèse à l’antithèse, nous pourrions effectuer une synthèse. Instrument de torture ? OUI ! Le corset, ça fait mal, mais le corset ça redresse, le corset ça dérange quand on s’assoit, mais le corset ça affine la taille et, quand on l’enlève, on n’a plus qu’une idée en tête, filer à la salle de sport … ou le remettre ! (Vaut mieux être mince que respirer non ? L’Ordre des médecins va peut-être me tomber dessus pour cette phrase !). Créateur de couple ? OUI ! Y’a pas à chipoter là dessus, le corset, c’est sexy. Puis pour fermer le ruban, vous avez bien besoin d’un homme pour vous aider (j’ai prêté ma gouvernante à Keira Knightley). Cage pour s’enfermer ? OUI ! Le corset oblige à changer sa façon de respirer mais, après quelques minutes, on se sent parfaitement engoncés dans une paroi solide qui nous protège de tout. Du moins, c’est ce qu’il m’a semblé. Je devrais peut-être le prêter à un flic pour voir si, en situation réelle, le corset peut servir de gilet pare-balles. Moyen de s’affirmer ? OUI ! J’ai toujours aimé les nouveautés. Le corset est un réel changement pour moi mais il m’a permit de me rendre compte de mes potentiels atouts (pffft, non je ne parle pas de mes seins !), de la beauté d’une taille fine et surtout du regard amusé, dérangé, outré, scandalisé, admiratif que les autres peuvent te lancer. Moyen de faire le clown ? OUI ! Parce que, faut pas se leurrer, le corset ça ne plait pas à tout le monde et certains n’hésiteront pas à vous le montrer. Façon de se démarquer ? Evidemment ! Me faites pas réfléchir à votre place, voyons !

Le corset, un basique ?! Non ! Mais une vraie bonne idée pour celles qui aiment changer de style, qui aiment se faire remarquer, qui aiment la nouveauté et surtout qui aiment porter un vêtement qui a un passif tellement fort (ben ouais, le retour de la cape d’hermine ou du sceptre ça ferait bizarre). Evidemment, que je veux vos avis !

A tous les sosies de Johnny Depp, mais aussi aux autres, on peut parler sauvetages de jeunes filles sur … twitter !

Veste, sac à main : Vintage / Corset : corset-fr.com / Pantalon : Zara / Chaussures : Nike