Marcher sur des méduses ? Mes pieds adorent ça !

Looks

« Lorsque nous évoquons les animaux dangereux pour l’homme, nous parlons volontiers du requin, du serpent, du scorpion ou de l’araignée, voir de la méduse, et nous oublions à chaque fois la femme ». (Philippe Bartherotte)

 Christine and The Queens – Saint Claude

Porter un ensemble, ce n’est pas facile. Ca peut vite faire combinaison (de plongée ?). Porter des méduses, ce n’est pas facile. Ca peut vite faire plongeur. Ok, il semblerait que nous ayons un gros problème …

Si Paris me manque toujours autant, il faut savoir que ma Provence, le Luberon alentour et les paysages qu’ils nous offrent, ne pourrait pas laisser, même un sans-coeur, indifférent. Et puis, faut l’avouer. Trouver des méduses, dans les terres, ça n’arrive pas souvent. Il suffit de les emmener avec soi. Oui mais dans ce cas, on risque de déconner avec l’éco-système, heureusement que la mode a réponse à tout (ou malheureusement ?!).

Si la méduse à talon / rose fluo / à paillette ou beaucoup plus simple, revient sur le devant de la scène, c’est qu’elle doit avoir un côté esthétique. Ca, c’est à chacun de se forger sa propre opinion. Ce qui m’intéresse, moi, c’est ce que l’Autre va penser du fait d’observer tes orteils vernis (parce que c’était normal que je les choisissent transparentes). Si la tong a toujours de beaux jours devant elle (pardon hein, mais je déteste ça !), je ne comprends pas pourquoi la méduse, qui laisse aperçevoir les courbes de tes orteils, la couleur de ton vernis et tout ce qui pourrait faire frémir un fétichiste des pieds, pourquoi, ne pourrait-elle pas, être L’accessoire de mode parfait ? Ah si, je sais … Parce que, étant petits, on a tous été obligés de porter des méduses, « pour ne pas attraper de verrue » … Miam. Mais plus encore. La méduse laisse apparaitre ton joli pied tout fin et ton vernis d’été. Oui, mais elle laisse aussi apparaitre les gros pieds sales, transpirants, le vernis écaillé et les potentielles saloperies de ceux dont les parents n’insistaient pas, pour qu’ils portent des méduses à l’école. Ok, après ça, vous pouvez quand même affirmé être fétichiste des pieds ? En immense fan de chaussures que je suis, je ne pouvais pas ne pas (re)tenter la tendance méduse. Et je vous avoue que, en plein été (les joies de la Provence, on y reviens) pouvoir mettre ses pieds ET ses chaussures dans l’eau, c’est un plaisir indéniable. (Version hiver  ici !). Ne criez pas à l’horreur trop vite, testez celles de chez Go Sport. Oui, parce que si vous donnez un billet rouge, on vous rendra quand même de la monnaie et que, si la méduse, vous n’y arrivez vraiment pas, vous pourrez toujours les revendre, devant la piscine municipale.

En ce qui concerne l’ensemble, le combo haut + short ou haut + jupe peut vite virer à la secrétairequipassesouslebureauavecsestalonshauts. Mais l’ensemble version décontracté, c’est plutôt l’assurance d’être bien habillée en passant deux fois moins de temps dans son dressing – « qu’est ce qui va avec ce haut ? » ne sera plus la question du matin. Avec une tenue assortie, pas de faute de goût possible, pas de mélange de motifs à tout va. A moins, peut-être, de porter cet ensemble avec des méduses, ce qui vous envoie illico presto dans l’enfer des fashionistas qui enchaînent les faux pas ? Encore une fois, c’est à vous de me le dire !

On défie ensemble les créatures d’eau sur … twitter ?

Ensemble : Vintage / Méduses : Go Sport / Collier : Loulou / Chouchou : Réserve Naturelle

Pantalon de papier peint.

Looks

« En sept ans de mariage, j’ai appris deux choses : 1 – ne jamais poser du papier peint ensemble,  2 – avoir deux salles de bain … rien que pour elle » (Dennis Miller)

Anais – Le tango stupéfiant

DSC_0061

Non, je ne me moque pas de vous, ces photos datent bien de février 2014. Je vous avais prévenu, dans le Sud, tout est possible question météo. Je n’ai pas perdu mes pieds dans la bataille. Mes lunettes de soleil sont les plus heureuses du monde et je me ravie de pouvoir vous le montrer enfin, ce pantalon à fraises. Attention, photos gorgées de soleil.

Quand ma meilleure amie et moi-même sommes rentrées dans un appartement à Rome, nous avons tiré la même conclusion : « la couleur et les motifs du plafond, je les verrais tellement sur une robe » ! C’est chose faite. Mais les jolies moulures et la peinture vert anis ont laissé place à … un motif tapisserie du plus bizarre effet. Le mariage entre la rose et la fraise. Le papier peint de ta grand-mère. Qu’à cela ne tienne, je garde en tête l’image des princesses qui se confectionnent de superbes robes de bal dans les rideaux du salon, je le fais à ma manière. Et je me sens bien. Je vous avais dit qu’à défaut de manger 5 fruits et légumes par jour, je faisais une cure « légumes et fruits à même le corps ». Après les cerises et les poires, les fraises – le défi continue … ! Ce pantalon, c’est une merveille dénichée dans les recoins d’une friperie américaine. J’attends vos avis sucrés avec beaucoup d’impatience !

Je vous laisse imaginer le bonheur intense pour mes orteils et moi-même de pouvoir, pour quelques heures, agiter la manucure Tipp-ex sous les rayons (pas encore brulants) du soleil. Quelques heures seulement. Mais quel début gracieux ! Gilet et sandales proviennent d’une … friperie américaine ! Je vais, de ce pas, du bout de mes orteils effet Tipp-ex, consulter les compagnies aériennes, mon dressing crie famine et l’histoire d’amour entre lui et les fripes américaines ressemble un peu à mon histoire à moi avec les sushis. En attendant, le prochain voyage, c’est mercredi, et c’est à Bordeaux que ça se passe, pour quelques jours. J’y vais en repérage d’un éventuel (très éventuel, potentiel, possiblement inexistant) déménagement (n’est ce pas, papa/maman ?!). J’attends avec impatience vos éventuelles adresses. Et si vous êtes bordelais/bordelaises, amoureux de Bordeaux, passionnés par la Gironde, curieux de découvrir la ville ou bien que vous détestez cette région là, venez m’en parler sur …

vinted / twitter / facebook / hellocoton / instagram 

Je sais, que vous ne regarderez (n’envisagerez) plus jamais le papier peint de la même manière !

DSC_0079DSC_0018DSC_0038DSC_0047DSC_0069DSC_0082DSC_0045DSC_0077DSC_0053

Gilet, pantalon : Vintage / Débardeur : Banana Republic / Lunettes : Ray Ban / Sandales : Rebecca Taylor / Ceinture : Maje

Se servir d’un chien, pour imiter un chat, habillée en poule … ?!

Looks

« Petit à petit, les chats deviennent l’âme de la maison » [Jean Cocteau]

Barbara – Dis, quand reviendras-tu ?

DSC03131

Le terme « compagnie » qui suit le terme « animal » prend tout son sens lorsque la compagnie de ce dernier disparaît. 15 années durant lesquelles ma boule de poil faisait ses griffes sur les tapis, dormait tout contre moi chaque nuit et jouait avec mes nerfs. 15 années durant lesquelles elle a rythmé ma vie, celle de ma famille, celle de mes amis, mon Instagram et mon skyblog de l’époque. Quelques jours, maintenant, qu’elle nous a quitté, vous comprenez mon absence, une difficulté à sourire sur des photos, une difficulté à sourire tout court d’ailleurs.

Pour lui rendre hommage, j’aurais pu étaler, ici, 15 photos d’elle, mais mes parents auraient trop pleurés devant leur ordinateur et je n’aurais plus eu la même envie d’aller lire vos commentaires chaque matin, mes yeux croisant trop souvent les siens. Alors j’ai voulu lui rendre hommage à ma façon et cette casquette à oreilles de chat a fait le travail. On reprend donc les hostilités avec un post animalier, en hommage à ma Sacha, avec, en guest, Hermès le chien, la casquette-chat et des poules. Enfin, du motif pied-de-poule quoi !

La casquette à petites oreilles, c’est juste une tuerie. Genre la finition parfaite – je suis prête, des orteils jusqu’aux oreilles. C’est vraiment le détail qui tue (ce n’est pas un mauvais jeu de mot) – avec des baskets, une tenue plus habillée, avec des cheveux courts, des cheveux longs, des cheveux colorés, c’est l’accessoire que je vient d’adopter.

En parlant de cheveux, la thérapie passe par le changement de tête. La coupe courte (certains appelleront ça « mi-longue ») je l’avais encore jamais tenté. Deux ans que mes cheveux se refusaient à prendre rendez-vous avec des ciseaux, l’erreur ! Ne cherche plus ta botte de paille, elle était sur ma tête. Alors, même si le gros bun c’est aujourd’hui un peu compromis, même si, à chaque shampoing, j’ai l’impression d’être de plus en plus nue, mes cheveux revivent enfin et la levure de bière aide à la repousse plus rapide. J’aime tellement les cheveux longs mais à toutes celles qui hésitent encore à se laisser tripoter par leur coiffeur, faites les coquinettes, vous n’en serez que plus coquettes !

Lors d’une de mes innombrables virées shopping, mes yeux se sont dirigés vers cette jolie veste. Persuadée de dénicher, enfin, ma première pièce en pied-de-poule (attendez la fin de l’histoire avant de critiquer), j’ai sauté sur l’occasion. Oui mais. En rentrant dans mon dressing, je me suis aperçue que j’étais déjà ultra bien équipée en pied-de-poule mais que, motif difficile oblige, j’avais relégué tout cela au fond du placard. Alors j’ai décidé de rattraper mes erreurs d’acheteuse compulsive-qui-ne-sait-même-plus-ce-qu’elle-achète, et de porter du pied-de-poule, sur du pied-de-poule. J’espère que la visite de mon poulailler vous plaira. Aujourd’hui c’est un look ultra sport, Hermès, le chien, ne tient pas en place, j’en ai profité pour m’en servir comme coach sportif, je n’ai pas été déçu !

Viens me raconter les histoires de ton félin sur … Facebook ! 

DSC_0227DSC_0289DSC_0284DSC_0272DSC_0165DSC_0221DSC_0311DSC_0216DSC_0295DSC_0155DSC_0171DSC_0340DSC_0186DSC_0224DSC_0162DSC_0315DSC_0248

Casquette : Zara / Baskets : Veja / Ensemble + veste : Vintage / Collant : Tezenis

Petite robe noire deviendra longue.

Coups de coeur

 » – T’enlèves ta chemise … On te donne une robe … c’est tout bénéfice ! » [Henri Jeanson]

DSC_0131

Il y a des journées ou tu ne sais pas ce qu’il va t’arriver. Des journées qui commencent comme toutes les autres et où, dès que tu as un peu de temps, tu vas te promener, comme à ton habitude, dans la petite boutique Emmaüs de ta ville (ou de ce que j’appelle un grand village). Ce jour là, tu n’avais pas prévu que toi aussi, tu te sentirais un peu, comme une princesse Disney. Oui, cette robe sort bien de chez Emmaüs et c’est un vrai trésor dans ma penderie. Petite, ma maman me faisait de superbes déguisements en papier crépon et je me sentais princesse, princesse et fière de l’être, dans ma robe de papier qui, au bout de seulement quelques heures {une toute petite heure en fait} dégoulinait de  champomy ?! et ne ressemblait plus vraiment à Cendrillon au bal mais plutôt à la vieille serpillière qu’utilisait Cendrillon avant. Cette fois ci, ce fut Emmaüs la bonne fée et l’absence de soirée, ma marâtre, parce que cette superbe robe, elle est dure à porter pour aller en cours ou faire les courses hein. Alors je la regarde, dans mon dressing, lui promettant des heures de gloire à la mesure de sa beauté, et c’est mon appareil photo qui a joué les pères noël en attendant les douze coups de minuit.

En ce qui concerne Emmaüs, je sais que je vous en parle très souvent. Je vous promets que je travaille à un article dessus. J’attends juste d’être pleinement satisfaite parce qu’on ne parle pas de la caverne d’Ali Baba comme d’une vulgaire grotte n’est ce pas ?! Alors, soyez patients, et ne gâchez pas son plaisir à ma robe de faire sa star, impatients du bon plan que vous êtes !

Brooke Fraser – Someting in the water

Venez faire de l’ombre à Cendrillon avec moi sur … Hellocoton ! 

DSC_0105DSC_0079DSC_0080DSC_0062DSC_0099DSC_0122DSC_0107DSC_0073DSC_0089DSC_0094DSC_0083DSC_0156DSC_0075DSC_0096DSC_0142DSC_0113DSC_0101

A jupe ballon, tête de ballon.

Looks

« Et quand la vérité n’ose pas aller toute nue la robe qui l’habille le mieux c’est l’humour. » [Doris Lussier]

CSC_0203

Un peu d’auto-dérision ne pourra pas nous faire de mal. La mode vue par les poissons, ça donne quoi ?! Et bien, voici le résultat ; une jupe effet « fish-eye », une tête façon « fish-eye ». Je me revois, à la sortie de l’hôpital, mes quatre dents de sagesse en moins … L’appareil photo n’est pas censé nous rendre jolie ?! Eh bien non, après tout, un blog mode, c’est assez narcissique quand même, je voudrais casser cette image là ! Alors je serais grosse, grosse comme un ballon, avec un gros jupon, merci l’oeil de poisson ! Cela va pouvoir nous lancer sur le débat des tâches de rousseur puisque là, elles sont bien visibles ! Personnellement, j’ai beaucoup de mal à les assumer, et vous, vous en pensez quoi ?!

Cette jupe, c’est une Vero Moda. Je l’ai depuis des années, beaucoup de mal à avoir envie de la porter, beaucoup de difficultés pour l’assumer. Et puis un jour, le déclic ; je ne veux plus l’enlever. Deuxième débat à ouvrir donc, l’acheteuse compulsive que je suis (et je sais que je ne suis pas la seule !), achète, sans cesse, tout et n’importe quoi. Mon dressing craque et beaucoup de ces vêtements ne sont pas ou très peu portés. C’est grave, docteur ?

Patrick Bruel – Au café des délices

DSC_0048DSC_0063DSC_0057DSC_0084CSC_0201DSC_0050DSC_0065DSC_0070DSC_0076DSC_0053CSC_0199DSC_0059

Tee : Dorothy Perkins / Jupe : Vero Moda / Escarpins : Steve Madden / Ceinture : Vintage