Ce n’est pas si sorcier, de devenir sorcière.

Coups de coeur, Voyages

« Spielberg aurait du me proposer de jouer un dinosaure » (Juliette Binoche)

Imogen Heap – Speeding Cars

Ce que j’aime en Floride, c’est que tu peux manger des fudges hyprasupramegagiga gras et enchaîner les loopings après. Ce que j’aime en Floride, c’est que tu peux porter des noeuds papillons pour faire les dits-loopings. Ce que j’aime en Floride, c’est que tu peux mettre des chaussettes Mickey, même pour aller à Universal. Ce que j’aime en Floride, c’est que le ciel bleu, bleu, bleu, si bleu devient d’un coup si gris et que, même sous la pluie, tu peux faire des loopings ! Ce que j’aime en Floride, c’est que de sorcier de Harry Potter, tu deviens un dinosaure de Jurrasic Park.

Quand je l’ai vu se dresser, là, devant moi, je n’en ai pas cru mes yeux. Je suis restée, comme une enfant, la bouche grande ouverte. Mes Mickey ont très certainement été, de bave, mouillés, puisque, très franchement, je ne m’attendais pas à voir Poudlard si grand. Mais, zut alors, je me suis vraiment abîmé l’oeil : IMPOSSIBLE de détacher mes yeux. Avis aux amateurs de châteaux, Poudlard est à la hauteur de Versailles et des merveilles qui ont poussé de part et d’autre de la Loire. OK ! Je suis prête à ce que les associations de défense des monuments spectaculaires (et historiques !) me tombent dessus … Si à Versailles, le merveilleux château est sublimé par son jardin, Poudlard, au coeur de la Floride, est sublimé par le Poudlard Express et le village de Pré-au-Lard. Là encore, il ne manque pas une boutique, l’ambiance est incroyablement festive. On y est. Vraiment. Enfin on le croit. Même dans les toilettes (des filles en tout cas), Mimi Geignarde geint comme il se doit ! Et je vous assure que, quand elle fait plouf, ça fait drôlement bizarre ! Là encore, une attraction des plus spectaculaires. Un voyage, en 4D, dans les airs, sur un balai de quidditch. Vous vivez, vraiment, ce que vit Harry. Et vous comprenez vite pourquoi vous n’avez jamais reçu, lors de vos 11 ans, une lettre vous invitant à venir coiffer le choixpeau magique (qui est d’ailleurs criant de vérité lorsqu’on le croise dans les couloirs de Poudlard) … PERSONNE ne pourrait survivre à ça. PERSONNE ne peux faire cette attraction sans hurler de peur, croyez moi ! Même en la faisant plusieurs fois …

Une fois sortis de cet univers, nous tombons dans celui, non moins magique, de Jurassic Park. Cependant, pour y être déjà allée il y a quelques années, j’étais nettement moins émerveillée. Beaucoup moins de « Wahou » mais pas moins de chair de poule quand même … Le spectacle est magique. Entre les bruissements de feuilles et les bruissements d’ailes, on entend, dans les fourrés, des bruits dignes de l’époque ancienne. Celle où les dinosaures existaient encore et celle où, malheureusement, les superbes Nike que j’ai aux pieds, n’avaient pas encore été créé. Tout ça pour dire que, finalement, j’ai bien fait de ne pas devenir paléontologue mais de suivre des études de sociologie. Et surtout, que Nike a bien fait de faire une si jolie collection Janoski.

La mode n’est jamais loin, même dans un parc d’attraction. Puisque, si l’on croise Betty Boop à tous les coins de rue, nous avons plutôt intérêt à être, nous aussi, un peu sexy. Et surtout, si le parc d’attraction a pour vocation de nous amuser continuellement, la mode, aussi, a cette vocation là, non ? Rien de mieux, pour tournoyer dans les airs, que d’être sûr de soi sur terre. Noeud papillon et short de grand-mère, mes Mickey ont pu profiter de la fête et moi, je me sentais prête pour faire ce que je sais faire de mieux : crier en levant les bras. C’est le monde des singes, que j’irai visiter prochainement …

Moi aussi je fais des tours de magie/tours de manège sur … instagram !

Short : Kiabi / Chemise : H&M / Noeud papillon : Vintage / Chaussures : Nike / Chaussettes : Disney / Montre : Timex

Universal(ement) cool !

Coups de coeur, Voyages

« On ne va quand même pas envoyer quelqu’un à Azkaban simplement parce qu’il a gonflé sa tante comme un ballon ! » (Cornelius Fudge)

Brigitte Bardot – Bubble Gum

Les parcs d’attraction sont ma deuxième maison. Je me sens particulièrement bien dans cette ambiance bruyante et survoltée où les cris des adultes se mêlent à ceux des enfants. Parce que, il ne faut pas croire hein, les parcs d’attraction c’est autant pour les grands, que pour les petits. Dans les parcs d’attraction, les odeurs de barbes à papa côtoient celles de crêpes au nutella. Pas aux USA ! Ce sont les odeurs de Turkey Leg, qui prennent le dessus. La turkey leg, c’est une sorte de cuisse de dinde, oui. IMMENSE. Et qui pue ! Eux, ils ne trouvent pas, que ça ne sent pas bon, sinon ils ne mordraient pas dedans, à pleines dents, en la tenant des deux mains, cette pauvre cuisse énorme qui, en rapetissant, fait devenir leurs cuisses à eux, bien trop énormes ! Dans les parcs d’attraction, on est censés faire la queue. Des files d’attente interminables, qui, souvent, nous font repartir dans le sens inverse. Pas aux USA ! Il y a beau y avoir des milliers de personnes dans le parc, les files d’attente nous appartiennent, on est constamment en activité et, en une journée, on a le temps de tout faire ! Même en plein été ! Dans les parcs d’attraction, on a souvent chaud. Puis froid. Pas aux USA où le soleil brille de mille feux et où les attractions d’eau, les gourdes de coca glacé et les brumisateurs par centaines, nous aspergent de fumées parfumées … trop souvent à la turkey leg, malheureusement ! Dans les parcs d’attraction, on passe du rire aux larmes, de la peur à l’émerveillement. Surtout aux USA où les attractions sont sensationnelles et où, tout, est à l’image de ce pays : merveilleux, grandiose et si différent. Zoom sur une journée à Universal Studios, Floride, USA …

Pour être déjà allée promener mes chaussures sur les trottoirs de l’Universal Studios, c’est une grande première pour moi, dans le parc Harry Potter. Ennemis de la magie, s’abstenir. On s’y croirait ! Si, comme moi, vous avez dévoré les livres dès le jour de leur sortie. Si, comme moi, vous avez usé vos pantalons sur les sièges des cinémas à coup de plusieurs heures de dragons cracheurs de feu et de hurlements de formules magiques. Si, comme moi, vous avez des pincements au coeur, depuis vos 11 ans, parce que, vous vous posez cette question « pourquoi pas moi ? », le monde Harry Potter répondra à vos questions ! « Pourquoi pas moi ? » Tout simplement parce que, au sein d’un parc d’attraction destiné aux enfants, mon coeur a failli s’arrêter de battre plus d’une fois ! Par peur, oui. Parce que les boutiques sont toutes là, à l’identique. Et l’ambiance aussi ! Donc la magie noire aussi. Et c’est tellement bien fait, qu’à la place de Harry, Ron ou Hermione, je n’aurais pas tenu pendant 7 films, non. Je serais morte dès le premier ! Vos poils sont hérissés en permanence sur vos bras (et dans votre cou/dos pour ceux qui en ont, je suppose !). La musique est là. La bièreaubeurre est là ! Les capes, baguettes magiques, livres, bonbons de Fred et George sont là. Un monde magique réellement magique. Et ce, non pas sous la pluie de Londres mais sous le soleil de Floride ! Au coeur du Chemin de Traverse, on pénètre dans Gringotts. Et là, dans un éclat de technologie surpuissant, commence une aventure hors du commun. J’en ai fait des attractions dans ma vie, oh oui ! Mais jamais des comme celles-ci ! JAMAIS ! C’est un voyage en 3D où, à bord de votre wagon, vous assistez, comme si vous y étiez, au voyage dans les sous-sols de Gringotts, aux flashs lumineux des (trop) nombreux « Avada Kedavra » lancé par un Voldemort plus vrai que nature. On ressort de là, oui, même si on croit qu’on va y rester, mais on n’est plus vraiment le même, après ça.

Quand au reste du parc, c’est évidemment beaucoup plus coloré. Pas par les barbes à papa, toujours pas. Mais par les murs, les pieds d’ours au sol et les vêtements des visiteurs. Quand on est floridien, on ne fait pas vraiment attention à comment on s’habille. Mais, au sein d’un parc tel que celui-là, quoi de plus amusant que de se déguiser, soi-même, en barbe à papa géante et de contrer les images de turkey leg. Avec du rose, tout est adouci ! C’était un peu mon pari. Pari qui me semble réussi ?! Le total look rose c’était une bonne idée : une journée magique, pleine de magie réelle où, comme par magie, les murs et moi ne faisions qu’un ! Les attractions à ne pas louper sont les suivantes : ROCK IT pour les amateurs de sensations fortes et de grand huit. Avez vous, déjà, fait un grand huit en choisissant votre propre musique ?! Une fois installés à bord, vous devez sélectionner la musique qui vous accompagnera – à fond dans les oreilles – pour les vrilles et les vertigineuses descentes à venir. Le choix est vaste. J’ai choisi « I Will Survive » (survivre, dans un grand huit … l’image est cocasse !). Je vous assure que c’était l’expérience la plus étrange de ma vie ! Je crois que je dansais, sous mon harnachement de sécurité. Le grand huit effet boite de nuit est plus que validé ! Pour les amateurs de sensations sans bouger de leur siège, il y a les SIMPSONS et MOI, MOCHE ET MECHANT où les minions sont beaucoup trop mignons. Même si vous êtes cardiaques ou que vous avez la nausée facile, faites-les quand même : les décors sont à se damner tellement c’est beau et c’est bien fait. Par contre, si vous avez l’intention de manger une turkey leg, ne faites plus aucune attraction !

Attention, anecdote ! Elle ne devrait faire rire personne sauf mon papa et ma maman et, peut-être, les mangeurs de turkey leg qui seraient alors sur une autre planète. En fan du Doc de Retour vers le Futur, comme à peu près chacun d’entre vous, je suppose, j’ai fait la traditionnelle photo devant la Delorean. Mais, en fan de mode avant toute chose, je me suis souvenue que, Betty, avait également fait cette photo. Je me suis amusée avec le fameux Doc qui, me voyant, tel un bonbon rose fluo, m’a proposé de participer à son spectacle. Au vu de ses yeux et de ses petits hurlements pendant le dit-spectacle, pas de doute, il avait mangé de la turkey leg. Mais là n’est pas la question. Comme aux USA, où que l’on se trouve, on n’est pas à moins de 10 mètres de quelque chose à manger, ni d’une vision particulièrement étrange, je vous en sert une, sur un plateau d’argent ! A côté de cette fière Delorean, trônait, tout aussi fièrement, un food truck. Autant vous dire que ce food truck attirait davantage l’attention des visiteurs que la Delorean et mon spectacle avec le Doc. Qu’à cela ne tienne ! Si Betty avait fait une photo avec ce tacot avant moi, à moi de prendre les devants, pour une fois ! Marie a fait sa photo avec son taco, à elle. Un jeu de mot plus tard … veuillez découvrir Betty et son tacot VS Marie et son taco.

Si tu oses, après tout cela, manger de la turkey leg, ose aussi la partager avec moi sur … instagram !

Sac à dos : Drifter / Chaussures : Reebok / Chemisier : Vintage / Collier : IKKS

Capture d’écran 2014-10-04 à 13.09.14