Tu l’as mis où, ton poney ?

Looks

« Lorsque vous portez une paire de bottes, vous ne vous heurtez jamais à un meuble. Mais si vous vous promenez nu-pieds, tout le mobilier se jette sur vous et vous frappe » (Jérôme K. Jérôme).

Moi, mon âme et ma conscience – Paris Combo

Si les stylistes des séries américaines devenaient complètement fous et qu’ils décidaient de combiner les styles, cela pourrait vite ressembler à ça. Prenez une pincée de Gossip Girl, une poignée de La Petite Maison dans la Prairie – vous pouvez portez des jupes plissées avec des santiags. De toute façon, en mode, on a le droit de tout faire.

Du coup, porter du neuf avec du vieux, on va y revenir encore une fois, mais cela devient une nécessité. Lorsque le total look H&M est prohibé et que la jupe plissée peut vite devenir uniforme d’hôtesse de l’air à l’air pincé, on peut sûrement se permettre de mélanger les styles. Sauf qu’avec ce type de bottines, on a vite l’impression de porter des haltères aux pieds. Je n’ai pas l’intention de faire du sport extrême à chaque fois que je vais faire mes courses. Je n’ai pas l’intention de choisir le cheval comme moyen de transport. Mais j’aime l’idée de pouvoir y rajouter des éperons (je ne le ferais pas, restez connectés s’il vous plait) et j’aime l’idée que si quelqu’un t’embête, tu peux toujours lui donner un bon coup de pied douloureux – idéal en plein débat sur le harcèlement de rue ! En fait, vous l’aurez compris, j’ai le sentiment, dans cette tenue, de porter une combinaison de cosmonaute avec des escarpins / ou un bikini avec des cuissardes / ou une jupe plissée avec des semblants de santiags. En fait, j’aime assez l’idée d’être une Serena Ingalls ou une Laura Waldorf… J’aime assez l’idée d’accrocher le soleil avec mon chemisier jaune et de porter des chaussures à clous en ayant le droit pour une fois. J’aime aussi l’idée de la superbe maison jaune et rose qui habille Aix en Provence. J’aime l’idée de m’amuser tout simplement. Puis je suis pas crédible. Je me sens très femme d’affaire oui. Mais à poney.

Au moment où je vous parle, j’arpente les rues de New York, point de départ d’un road trip d’un mois aux USA … stay tuned … pas de secrets pour les insatagrammés !

Bottines : H&M / Chemisier + sac à main + jupe : Vintage / Chaussettes : Monoprix / Lunettes : Ray Ban / Bague : Asos

Reine des fleurs.

Looks

« On compare les fleurs aux femmes. On a tort. Il y aura toujours entre elles, cette différence que les fleurs sont belles … et ne le savent pas » [Alphonse Karr]

DSC_0155

J’ai eu envie de me fondre dans le bosquet. Il était trop joli avec toutes ses fleurs jaunes. Il l’était beaucoup moins après avoir supporté mon poids. Si, à l’article précédent, je vous parlais de la chemise façon grand-mère qui est, d’après moi, un objet de mode par excellence pour nous, en voici une nouvelle illustration. Cette chemise ne sort pas d’une friperie mais directement de la penderie de mamie. Avec ma mini-jupe jaune et mes derbys à franges, je lui trouve un air des plus actuels. Pas folle, je voulais me fondre dans le bosquet mais j’avais la tenue camouflage hein ; la chemise imprimée feuilles et du jaune partout pour devenir la copine des fleurs. Mais le bosquet m’a rejeté ; je suis une citadine, une vraie, qui aime associer les vêtements et leur donner une nouvelle vie. Les fleurs, c’est plus joli en photo.  Quant aux petites chaussettes dans mes chaussures, si vous ne l’avez pas déjà découvert sur instagram, sachez que c’est ma nouvelle lubie. Qu’en pensez-vous ?

Vanessa Paradis – Dès que j’te vois

DSC_0121DSC_0088DSC_0089DSC_0137DSC_0140DSC_0091DSC_0151DSC_0106DSC_0128DSC_0110DSC_0142DSC_0130DSC_0150DSC_0096DSC_0132DSC_0115

Derbys : River Island / Socquettes : Monoprix / Jupe et chemise : Vintage / Sac : Longchamp