Non, pas bleu marine. Juste un(e) marin(e) bleu ! Une Marie en bleu, en fait …

Looks

« Vingt-et-une rayures blanches, plus grandes que les vingt-et-une rayures bleues indigo. Pourquoi des rayures ? Certainement une histoire de signalétique, histoire de bien voir qui est en bas de l’échelle, car oui : la marinière est le vêtement du pauvre ». [apachemag.com]

Julien Doré – Heaven

DSC_0109

J’aime tout dans ce look. Je ne suis pas en train de me jeter des fleurs. En train de dire que j’ai des fringues merveilleuses, que j’associe à merveille. Non, je suis juste en train de dire que … ah si, en fait si, je dis tout cela. Mais j’ai des arguments, je vais vous expliquer pourquoi ! Je suis pardonnée n’est ce pas ?!

J’ai appris que lorsque l’on vis dans le sud, il était possible de sortir le décolleté en plein milieu du mois de février, les sandales le lendemain et que si, quelques jours après, nous avions pensé bien faire en rangeant loin le parapluie, on se retrouve vite avec les cheveux déconfis. Ambiance du sud donc, je vous emmène avec moi observer la célèbre montagne Sainte Victoire et jouer les déesses champêtres. Déesse pas tant que ça, la marinière bien masculine fait son effet. Portée bien loose, on dirait plutôt que c’est le soutien-gorge que je voulais montrer ! Mais j’aime cet effet négligé combiné à la taille bien cintrée et la jupe en soie. Un amour, cette jupe ! Mais lorsque la chaussure est associée au goudron de la route et que le collant bleu ressort, si fort, dans ce soleil éclatant, c’est là que je comprends pourquoi j’aime la mode. J’aime porter des bêtises, j’aime que de simples fringues te donnent cet aspect, « petite fille aux jambes ultra longues ». Le collant bleu, c’est comme le collant bordeaux, c’est devenu un indispensable. Et puis on joue encore sur le décalé masculin / féminin. Décidément, ma part masculine ne restera jamais enfermée.

Envie de profiter du soleil avec moi sur … facebook ?!

DSC_0149DSC_0065DSC_0151DSC_0159DSC_0155DSC_0020DSC_0148DSC_0005

Collant : Tezenis / Jupe : BCBG Max Azria / Chaussures : Deena & Ozzy (sur UO) / Ceinture : Vintage / Lunettes : Ray Ban

Au masculin, je réveille ma féminité.

Looks

« Je ne sais pas ce que c’est, la féminité. Peut-être est-ce seulement une façon d’être un homme » [Clair de Femme – Roman Kacew]  

Shoot Him Down – Alice Francis

DSC_0156

On m’a toujours dit que j’étais une « vraie fille ». Moi je trouve ça insultant. Les filles sont niaises, elles rigolent fort, vont faire pipi à plusieurs et doivent porter des talons hauts. Bon ok, on dirait moi en fait (mais faire pipi seule c’est moins rigolo non ?). Mais la fille-mec c’est encore mieux ! Elle peut aller faire pipi avec sa meilleure amie ET aller faire pipi toute seule quand elle a perdu sa meilleure amie (la vraie fille se retient elle). Elle peut porter des talons hauts ET des baskets, boire du champagne ET de la bière, rigoler fort ET sourire silencieusement et elle peut faire beaucoup d’autres choses. Forcément, si elle est beaucoup fille et un peu mec, la fille-mec a un panel de personnalités beaucoup plus large. J’aime ça.

Si la chemise d’homme peut faire une robe, le pull d’homme peut faire une robe. Y’a pas à dire, on est gâtées. Je parlais donc de fille-garçon, de fille qui aime bien s’habiller comme un garçon. En réalité, je trouve que c’est hyper féminin de porter des trucs de mecs. Plus que la petite robe moulante, le gros pull masculin laisse envisager, mystérieusement, ce qu’il y a en dessous. C’est parfait pour les filles qui ont des trucs à cacher et parfait pour les filles qui n’ont rien à cacher et tout à dévoiler … plus tard. Et puis, ce n’est pas la peine de vous expliquer à quel point on est bien là-dedans ! En fait, c’est le compromis idéal. Faites cependant attention à le choisir assez court, et si possible avec les manches trèèès longues. Mais si, votre chéri/papa/frère/cousin a forcément ça dans son dressing ! Si ce n’est pas le cas, achetez le lui … pour vous ! Qu’en pensez-vous ?

Merci à ma maman (bah oui, il parait que le père noël n’existe pas !) pour mon nouveau Longchamp transparent. Ok, t’as l’air con avec tes tampons mais vu que l’on parlait de voiler/dévoiler, si le pull empêche quiconque de voir ce qu’il se passe en dessous, le sac à main permet de rester féminine et de montrer à tout le monde que oui, on est une fille. Mention + pour attraper facilement ce que l’on cherche, enfin un sac qui n’est pas trop « Mary Poppins » !

Viens me dire si t’es plutôt fille-garçon manqué ou garçon efféminé sur … facebook !

DSC_0165DSC_0198DSC_0108DSC_0138DSC_0105DSC_0180DSC_0194DSC_0111DSC_0150DSC_0160DSC_0199DSC_0120

Pull : Blood Brother / Sac à main : Longchamp / Chaussures : Vintage / Collant : Tezenis / Bracelet : BijouxChérie