On voit ton coeur à travers ton décolleté … !

Looks

« Le coeur devrait immortaliser ce qu’il aime ». [Eugénie de Guérin]

DSC_0017

La robe parfaite est verte et à pois, que dis-je, à pois avec un joli col blanc, non elle est à pois avec un empiècement en forme de coeur ! L’amour des pois me tuera. Dans une vie antérieure, je devais être coccinelle ! Je vous avais promis que je ne tenterais plus de me fondre dans les fleurs (après tout, rien d’anormal pour une coccinelle !) alors je m’habille de la même couleur que les murs (ah, je suis une croisée coccinelle/caméléon). Assez parlé, que pensez-vous de ma robe ?! C’est assez joli de dire que l’on regarde « mon coeur » quand on regarde en fait, mes seins. Mais, pour une fois, je trouve que ce décolleté n’est pas aguicheur ou vulgaire, décolletant, certes mais plutôt joli sans être trop sexy. Mon sac, il est vintage hein, pas de surprise. Il sort de chez Kilo Shop ! Quant à mes derbys, elles ont une sacré allure ! La couleur, les empiècements transparents, les lacets aspect satinés … Mixer le vieux et le neuf, c’est toujours magique. Les magnifiques, merveilleux, sublimissimes escarpins vintage noirs qui apparaissent sur les photos, c’est mon acquisition d’aujourd’hui que vous verrez très prochainement (et très souvent !) – Christian Dior par Roger Vivier – y’a des objets comme ça, tu sais que tu vas les garder longtemps, très longtemps ! (Stay tuned, je m’envole dans quelques jours pour les USA et j’espère trouver des merveilles et partager tout ça avec vous !).

Nancy Sinatra – These Boots Are Made for Walkin’

Viens me montrer ta trombine sur … Instagram ! 

DSC_0033DSC_0095DSC_0051DSC_0052DSC_0064DSC_0009DSC_0079DSC_0075DSC_0013DSC_0076DSC_0039DSC_0003DSC_0046DSC_0084DSC_0008DSC_0020DSC_0034DSC_0011

Robe : Kling acheté sur MonShowroom / Derbys et bague : Asos / Sac : Vintage / Ceinture : Kiabi / Escarpins noirs : Christian Dior créé par Roger Vivier

Pois, pois, mon pois !

Looks

« Ô lecteur vintage, ô bouquiniste de papier, ô survivant des greniers perdus, ô courageux toxicomane accro à la drogue la plus menacée du monde, ô valeureux protecteur de grimoires humides, ô merveilleux autiste littéraire, ô toi, toi qui sauves l’intelligence de l’oubli, ne guéris jamais, et continue de chérir ces tigres de papier friable pendant qu’il en est encore temps. Certains de ces titres sont d’ores et déjà introuvables dans les librairies ; d’autres sont sur le point de disparaître ; et dans quelques années, ce seront les librairies qui auront disparu, avec tous les Montag d’aujourd’hui. Dépêchons-nous de les collectionner en cachette. Sauvons les « happy few » qui peuvent encore l’être. Ralentissons le progrès de la bêtise, s’il vous plaît ». [F. Beigbeder]

DSC_0081

Je vous le disais, la petite robe parfaite est à pois et elle est verte. Que nenni, elle est à pois et elle est bleue ! En fait, toutes les petites robes sont parfaites et tout ce qui est à pois est sublime ! Ok, facile le constat. Mais c’est son côté vintage qui fait la différence ici. Elle sort, vous l’aurez deviné, comme beaucoup de mes fringues, tout droit d’une friperie ! Ni trop courte, ni trop longue, d’un joli bleu surmonté de pois blancs, des boutons aspect nacre, cernés de doré, des manches transparentes terminées par du blanc qui rappelle les dits-pois et son col, blanc également, qu’est ce que je vous décris ici ? Oui, la petite robe parfaite !

Quand aux talons, ils sont minuscules et je ne suis pas vraiment une adepte de ce que j’appelle le « mini-talon ». En matière de chaussures je suis plutôt dans l’extrême : ou très classique ou carrément extravagant. Mais ceux là, ceux là ont eu une première vie avant d’être dans mon shoesing. Ceux là sortent également, d’une friperie, et ceux là, ont peut-être été porté par une vieille femme (aujourd’hui) lors de danses endiablées (à l’époque) ou pour arpenter les quais de Seine, main dans la main avec un homme qui portait un béret de tweed et un nœud papillon.  Alors, pour leur seconde vie, je tâcherais de leur rendre la pareille ! Ils ont donc l’honneur d’accompagner ma robe préférée (chut, faut pas leur dire que toutes mes robes sont mes préférées). En même temps, pourquoi est ce qu’il faut chercher une explication au port de ces escarpins ?! Ils sont transparents, vous comprenez ?!

Exotica – Désorbitée

Rejoignez moi sur … hellocoton ! 

DSC_0076DSC_0082
DSC_0073DSC_0094DSC_0090DSC_0096DSC_0087DSC_0099DSC_0092DSC_0088DSC_0072DSC_0069

Montre : Francesco Smalto / Robe, escarpins, ceinture : Vintage / Solaires : Ray Ban