Fais sortir la pin-up qui est en toi.

Looks

« Dans sa valise elle a pris une robe à pois mais aucun billet de retour » [La fille avec une robe à pois – Béryl Bainbridge]

DSC_0293

Qui n’a pas, dans la tête, ces images de pin-up vintages que l’on retrouvent sur des tableaux, des briquets, des mugs ou, comme sur le bureau de mon papa – cadeau de ma maman – pour y ranger (officiellement) ses post-it, officieusement, peut-être, pour lui rappeler sa silhouette d’antan ?! Parce que cette silhouette elle fait rêver tout le monde. Les femmes qui rêvent de leur ressembler, les hommes qui rêvent que leur femme leur ressemble. Et même si la silhouette de la pin-up est loin de ma morphologie, on peut toujours se prendre à y rêver (Nike training club, entend ma requête – ou alors le père Noël – bon, le chirurgien esthétique alors ?!). C’est à ça que ce short me fait penser. Sa forme parachute, loin d’être moulante a quand même cette faculté de souligner la taille tout en allongeant les jambes. Que demander de plus ? Bah des pois quoi. Ils y sont … test réussi, ce short est parfait, je l’aime déjà beaucoup trop d’amour, il sera mon meilleur ami de l’été (ah non, j’en ai tout plein d’autre) ! Gros bon point, je l’ai shoppé chez Emmaüs, le prix on n’en parle même pas, c’est une vraie mine à trésor là-bas … La suite au prochain épisode, des bons plans y’en a vraiment partout, à vous de chiner, dénicher, chercher, et, fais pas ta cachottière, partage tes idées hein !

Wanda Jackson – Funnel of Love

DSC_0273DSC_0288DSC_0295DSC_0348DSC_0289DSC_0302DSC_0313DSC_0274DSC_0338DSC_0252DSC_0265

Tee : Tommy Hilfiger / Mocassins : Salvatore Ferragamo / Collier : Sfera

Les princesses ne doivent pas montrer leur culotte ou la petite robe parfaite.

Looks

« – Ta robe est un peu anachronique. /- C’est vintage, je te signale. /- C’est pas parce que c’est vintage que c’est beau. » [Les Amours Imaginaires – Francis Riverëkim et Marie Camille]

La petite robe parfaite. Il paraîtrait qu’elle est noire, moi je pense qu’on nous ment, elle est verte, à pois blancs. Et ce qui est encore plus génial, c’est que ma petite robe si parfaite, elle sort tout droit de chez KiloShop alors même si le modèle n’est pas si original que ça, je ne suis pas prête de la trouver sur le dos de ma voisine. Mais après tout, la petite robe parfaite, c’est quoi ? Il y en a tellement … Celle-ci rentre dans la catégorie, soyez-en sûrs ! Elle est d’une couleur que j’adore, les pois, ma lubie depuis toujours, rajoute la touche en plus, une perfection. Sa coupe, sa fluidité et, quand on tourne, ses vagues, qui rappellent, notre enfance de petite fille – « maman, ma robe elle tourne » -, dévoilant à l’époque une culotte petit bateau en coton blanc. Aujourd’hui, au moindre coup de vent, au feu rouge, avec les yeux des automobilistes te transperçant pendant ta traversée de cet immense passage piéton te rappelle à quel point tes culottes petit bateau te manquent mais aussi ton insouciance de petite fille dans sa robe qui tourne. Mais dans cette robe, je me sens quand même princesse. Princesse de l’été qui est enfin là. Princesse vintage qui affirme que toutes les petites robes sont parfaites.

Jane Birkin – Ex fan des sixties






Robe : Vintage / Ballerines : Monoprix / Lunettes : Ray Ban

Festivalière – au pastis –

Looks

« Il n’est bon festival sans scandale » [André Bazin]

Quelle journée ! Nous étions, ce dimanche, au festival « Les sons du Lub » à Beaumont de Pertuis.  Au programme, musique, pastis, soleil & pluie, pétanque, couscous dans des petites barquettes en plastique, du traditionnel, sensationnel quoi ! On était proche du festival de Cannes en terme de kilomètres, loin du tapis rouge. Et pourtant. Je critique souvent le sud mais dans ces cas là, je l’adore. Il y a une vraie ambiance festive et c’est très sympa. Grisée par le pastis, j’ai attendu la tombée de la nuit pour faire des photos. Erreurs certes. Mais pour une fois depuis longtemps, je ne pensais pas à vous, pas à ma tenue ni à mes futures chaussures, je pensais juste à m’amuser {et à me trémousser surtout !}. Blogueuse oblige, des photos il y en a quand même.

Ma tenue, que dire ?! Je ne quitte plus mon béret. Je lui trouve un vrai potentiel de séduction et il tient parfaitement bien les oreilles au chaud ! Ma veste, blanche, trop blanche, pas assez blanche, elle me fait tout le temps hésiter, je ne sais pas si je l’aime réellement ou pas. Oh que si, je l’aime en réalité. Ma chemise, fan inconditionnelle des pois, je le serais toujours. celle-ci est parfaite. Ma jupe, RAS. Le collant bleu, c’est pour mon amour des collants opaques de couleur. Et enfin, mes derbies. Sur ce coup là, elles ont bien pris la boue. Merci la pluie ! Et vous, adeptes des festivals ? Vous vous habillez comment pour bouger vos fesses en rythme ?

Paul Kalkbrenner – Sky and Sand






Jupe : Avant Première (Galeries Lafayettes) / Chemise, veste et ceinture : vintage / Derbies : Deena & Ozzy

Les bons plans de la parisienne.

Coups de coeur

« Peut-être Paris ne vaut-il que par ses provinciaux ? » [François Mauriac]

DSC_0271

Je suis une parisienne émigrée à Aix en Provence. Parisienne de naissance, parisienne de coeur, j’ai déménagé au soleil du sud il y a presque sept ans maintenant. Et même si Aix me plait, j’ai le mal du pays ! Je reviens tout juste d’une petite semaine à Paris et j’oublie, à chaque fois, à quel point la capitale est géniale. Petit tour d’horizon de mes trouvailles.

Des escarpins et des ballerines, jusque là rien de bien parisien, certes. Des escarpins Zara et des ballerines H&M, oui, en cherchant un peu, on aurait pu les trouver dans le sud. Mais mes tout nouveaux talons bleus, ce sont des Laurent Mercadal. Elles sont vintage comme il faut, d’une couleur superbe et sortent tout droit de … Emmaüs ! (Je vous en reparlerai très, très bientôt. C’est un peu la caverne d’Ali Baba).

Les robes. Je vous présentais, dans l’article précédent, ma petite robe beige (sur peau bronzée !). Le chemisier rouge vient également de chez « Quai 71 ». La robe à carreaux est une bensimon que je réserve à la plage. Et la verte à petits pois est un immense coup de coeur ! Shoppée chez Kilo Shop, elle est à tomber ! Kilo shop, vous connaissez ? C’est une immense friperie où les accessoires/chaussures/vêtements sont vendus au kilo. Bonnes affaires à coups sûrs, les prix sont imbattables, les articles rivalisent d’originalité. C’est une vrai friperie à prix d’or, odeur comprise et j’aime beaucoup ça. Vous trouverez une boutique Kilo Shop rue de la verrerie et une autre boulevard Saint Germain.

Rayon boutique à prix d’or, j’ai découvert Hema. Et là, grooooos coup de coeur !! Hema est un magasin qui vend … de tout ! Des gourmandises, de la décoration, des fournitures de bureau, des cosmétiques, pour hommes, pour femmes, on y trouve de tout. Et à des prix dérisoires ! J’avais vraiment envie de ressortir avec toute la boutique mais le petit ange l’a emporté sur le petit diable et je n’ai pris qu’une crème de jour, une de nuit et un très joli vernis jaune pastel (pour un total de 6 euros 50, qui dit mieux !?!). J’ai également eu l’occasion de tester leurs rouges à lèvres, ils sont parfaits.

Hôtel de ville, une petite file d’attente et un portail de sécurité plus loin je suis entré dans le temple de la haute couture. « Paris Haute Couture » est une merveilleuse expo. Dans la première salle, on assiste, en textes/dessins/vidéos à la confection d’une robe de haute couture. C’est déjà une jolie expérience. Mais dans la deuxième salle des robes de créateurs sont exposées, avec un jeu de lumière et de miroirs, c’est à couper le souffle ! Yves Saint Laurent, Poiret, Azzedine Alaïa, Karl Lagerfeld, ils y sont tous ! Foncez la voir, c’est gratuit !

Des livres. Je suis une dévoreuse de pages et, soleil à Paris oblige, la lecture au Luxembourg était forcément dans mon emploi du temps. Boulinier, boulevard Saint Michel est un magasin de déstockage de livres/vinyles/CDs, DVDs etc. à des prix riquiqui (beaucoup de produits à 20 … cents) !

Vanessa Paradis et -M- : La Seine

DSC_0289 DSC_0293 DSC_0296 DSC_0299 DSC_0301