A – musée – moi !

Looks, Voyages

« Quand on y songe, les grands magasins sont un peu comme des musées. » [Andy Warhol]

DSC_0174

W.A.S.H.I.N.G.T.O.N. Trop de consonnes, un nom propre si moche, je ne savais pas à quoi m’attendre. Sûrement pas à tomber amoureuse d’une ville, la capitale des USA a failli voler la vedette à ma capitale à moi. Non mais ! Mais elle n’a pas fait exprès, elle en a beaucoup des attributs, vraiment beaucoup.

La première journée, j’ai vu à quoi ressemblaient les premiers hamburgers de chez Mcdo, j’ai vu les robes de princesse de toutes les First Ladies, j’ai vu le premier Apple, le premier sac à main en cuir, j’ai vu les escarpins de Dorothy dans Le Magicien d’Oz, j’ai vu le premier train américain, j’ai vu des images d’époque de la ville de NYC, j’ai vu un morceau du mur de Berlin, j’ai vu la maison de poupée des filles du Président. Oui, c’est au musée que ça se passe. Et pour les habitués des visites culturelles rasoirs avec trop de sculptures qui ont la même tronche, trop de peintures difficiles à regarder et trop d’histoire de la vie politique en temps de guerre, les musées de la capitale américaine sont à l’image américaine ; on est plus dans un parc d’attractions que dans un musée relou et les montagnes russes du savoir sont faites de surprises en tout genre. Venez que je vous raconte.

Les musées sont gratuits, et il y en a pour tous les goûts. Ici, voici le musée retraçant l’Histoire des USA (la partie FOOD est impressionnante !). Il est hyper bien fait, c’est vraiment une visite hyper sympathique. Quant à Mickey, il a encore traîné ses oreilles de souris entre les panneaux et les vélos (dédicace à la photo qui suis et aux petites bottines vintage de cette jeune demoiselle à vélo qui – si elles n’avaient pas été en pierre – auraient été miennes) ! Idem pour les Jimmy Choo de Madame Obama qui – si elles n’avaient pas été derrière une vitrine sous une caméra – auraient été miennes !

Les photos de ville c’est à Georgetown – wonderful ! Gilet, short et baskets sont nouveaux. La semelle rouge me plaisait (on ne se refait pas). Elles sortent du rayon homme (raison pour laquelle mes virées shopping durent des heures, après plusieurs tours au rayon femme, le rayon homme – enfant – déco – cosmétique – animaux … m’appellent). C’est pas moi, c’est le génie de la boutique, vilain, va !

Cuit-Cuit avec moi sur … Twitter ! 

Joe Dassin – L’Amérique

DSC_0190DSC_0091DSC_0069DSC_0151DSC_0085DSC_0200DSC_0197DSC_0257DSC_0116DSC_0082DSC_0027DSC_0002DSC_0072DSC_0049DSC_0037DSC_0141DSC_0250DSC_0118DSC_0068DSC_0012DSC_0022DSC_0088DSC_0127DSC_0160DSC_0061DSC_0179DSC_0041DSC_0110DSC_0193DSC_0024DSC_0185DSC_0046DSC_0145DSC_0188 DSC_0183

Gilet & Short : Vintage / Baskets : Adidas Men / Tee-shirt : UO

Les princesses ne doivent pas montrer leur culotte ou la petite robe parfaite.

Looks

« – Ta robe est un peu anachronique. /- C’est vintage, je te signale. /- C’est pas parce que c’est vintage que c’est beau. » [Les Amours Imaginaires – Francis Riverëkim et Marie Camille]

La petite robe parfaite. Il paraîtrait qu’elle est noire, moi je pense qu’on nous ment, elle est verte, à pois blancs. Et ce qui est encore plus génial, c’est que ma petite robe si parfaite, elle sort tout droit de chez KiloShop alors même si le modèle n’est pas si original que ça, je ne suis pas prête de la trouver sur le dos de ma voisine. Mais après tout, la petite robe parfaite, c’est quoi ? Il y en a tellement … Celle-ci rentre dans la catégorie, soyez-en sûrs ! Elle est d’une couleur que j’adore, les pois, ma lubie depuis toujours, rajoute la touche en plus, une perfection. Sa coupe, sa fluidité et, quand on tourne, ses vagues, qui rappellent, notre enfance de petite fille – « maman, ma robe elle tourne » -, dévoilant à l’époque une culotte petit bateau en coton blanc. Aujourd’hui, au moindre coup de vent, au feu rouge, avec les yeux des automobilistes te transperçant pendant ta traversée de cet immense passage piéton te rappelle à quel point tes culottes petit bateau te manquent mais aussi ton insouciance de petite fille dans sa robe qui tourne. Mais dans cette robe, je me sens quand même princesse. Princesse de l’été qui est enfin là. Princesse vintage qui affirme que toutes les petites robes sont parfaites.

Jane Birkin – Ex fan des sixties






Robe : Vintage / Ballerines : Monoprix / Lunettes : Ray Ban