Ce n’est pas si sorcier, de devenir sorcière.

Coups de coeur, Voyages

« Spielberg aurait du me proposer de jouer un dinosaure » (Juliette Binoche)

Imogen Heap – Speeding Cars

Ce que j’aime en Floride, c’est que tu peux manger des fudges hyprasupramegagiga gras et enchaîner les loopings après. Ce que j’aime en Floride, c’est que tu peux porter des noeuds papillons pour faire les dits-loopings. Ce que j’aime en Floride, c’est que tu peux mettre des chaussettes Mickey, même pour aller à Universal. Ce que j’aime en Floride, c’est que le ciel bleu, bleu, bleu, si bleu devient d’un coup si gris et que, même sous la pluie, tu peux faire des loopings ! Ce que j’aime en Floride, c’est que de sorcier de Harry Potter, tu deviens un dinosaure de Jurrasic Park.

Quand je l’ai vu se dresser, là, devant moi, je n’en ai pas cru mes yeux. Je suis restée, comme une enfant, la bouche grande ouverte. Mes Mickey ont très certainement été, de bave, mouillés, puisque, très franchement, je ne m’attendais pas à voir Poudlard si grand. Mais, zut alors, je me suis vraiment abîmé l’oeil : IMPOSSIBLE de détacher mes yeux. Avis aux amateurs de châteaux, Poudlard est à la hauteur de Versailles et des merveilles qui ont poussé de part et d’autre de la Loire. OK ! Je suis prête à ce que les associations de défense des monuments spectaculaires (et historiques !) me tombent dessus … Si à Versailles, le merveilleux château est sublimé par son jardin, Poudlard, au coeur de la Floride, est sublimé par le Poudlard Express et le village de Pré-au-Lard. Là encore, il ne manque pas une boutique, l’ambiance est incroyablement festive. On y est. Vraiment. Enfin on le croit. Même dans les toilettes (des filles en tout cas), Mimi Geignarde geint comme il se doit ! Et je vous assure que, quand elle fait plouf, ça fait drôlement bizarre ! Là encore, une attraction des plus spectaculaires. Un voyage, en 4D, dans les airs, sur un balai de quidditch. Vous vivez, vraiment, ce que vit Harry. Et vous comprenez vite pourquoi vous n’avez jamais reçu, lors de vos 11 ans, une lettre vous invitant à venir coiffer le choixpeau magique (qui est d’ailleurs criant de vérité lorsqu’on le croise dans les couloirs de Poudlard) … PERSONNE ne pourrait survivre à ça. PERSONNE ne peux faire cette attraction sans hurler de peur, croyez moi ! Même en la faisant plusieurs fois …

Une fois sortis de cet univers, nous tombons dans celui, non moins magique, de Jurassic Park. Cependant, pour y être déjà allée il y a quelques années, j’étais nettement moins émerveillée. Beaucoup moins de « Wahou » mais pas moins de chair de poule quand même … Le spectacle est magique. Entre les bruissements de feuilles et les bruissements d’ailes, on entend, dans les fourrés, des bruits dignes de l’époque ancienne. Celle où les dinosaures existaient encore et celle où, malheureusement, les superbes Nike que j’ai aux pieds, n’avaient pas encore été créé. Tout ça pour dire que, finalement, j’ai bien fait de ne pas devenir paléontologue mais de suivre des études de sociologie. Et surtout, que Nike a bien fait de faire une si jolie collection Janoski.

La mode n’est jamais loin, même dans un parc d’attraction. Puisque, si l’on croise Betty Boop à tous les coins de rue, nous avons plutôt intérêt à être, nous aussi, un peu sexy. Et surtout, si le parc d’attraction a pour vocation de nous amuser continuellement, la mode, aussi, a cette vocation là, non ? Rien de mieux, pour tournoyer dans les airs, que d’être sûr de soi sur terre. Noeud papillon et short de grand-mère, mes Mickey ont pu profiter de la fête et moi, je me sentais prête pour faire ce que je sais faire de mieux : crier en levant les bras. C’est le monde des singes, que j’irai visiter prochainement …

Moi aussi je fais des tours de magie/tours de manège sur … instagram !

Short : Kiabi / Chemise : H&M / Noeud papillon : Vintage / Chaussures : Nike / Chaussettes : Disney / Montre : Timex

Oh, je porte une chemisette, saperlipopette !

Looks

« Un seul hêtre vous manque et tout est dépeuplié » (Marc Hillman)

Mauvaise mine – Lafayette ft. Liza Manili

Entre deux révisions de partiels, je lis des blogs. Beaucoup de blogs. Entre deux révisions de partiels, je clique sur tous les liens que je trouve sur ces blogs. Je suis vraiment une likeuse folle. Une cliqueuse en furie. Ou un mouton. Un vrai mouton qui veut faire tout ce que les autres font.  Quand j’ai appris l’ouverture de Monki à Paris, je me suis raidie tel un I, « c’est sûr, j’irais demain ». Sauf que ça fait déjà quelques années maintenant que j’ai déménagé à Aix en Provence (bah non, on n’a pas de Monki, pas de Hema, pas de Starbucks, pas de Mcdo, pas de … mais on a internet !). Je vous ai déjà dit que mon mot préféré c’était e-shop ? Entre deux révisions de partiels (si mon directeur de recherche passe par ici, j’ai intérêt à lui faire un cadeau !), j’ai e-shopé un max. Mais sur le site de la SNCF. Et lors de ma dernière virée parisienne, je suis allée chez Monki.

Je m’étais promis de ne jamais porter de chemisette. Et d’arrêter les chemises de bucheronne. Du coup, forcément, quitte à griller l’un de ses principes, autant en griller deux d’un coup. Je vais vous donner un exemple. Si vous mangez un banana split (dans la première version, j’avais écrit slip …). Vous allez y mettre une banane. Pour faire genre. Et à partir de là, on détruit les principes. Une boule fraise + une boule vanille + une boule chocolat. Hop, -1 principe. + Chantilly. Hop, strike de principes ! Alors j’ai acheté une chemise de bucheronne, sans manches. Et j’ai associé les motifs. J’ai tué tous mes principes. Si je loupe mes partiels, je me reconvertis dans le bowling (oui, Mr mon directeur de recherche, vous êtes cordialement invité). Entre deux e-shop révisions de sociologie, j’ai testé la chemise sans manche, le motif à carreaux avec le short taille haute, le noeud papillon à motifs différents. Associer deux motifs, c’est pas interdit. C’est comme mélanger la glace au chocolat avec la vanille d’abord ! Et finalement, la chemise de bucheronne sans manche, toute douce, elle casse les codes, brise les tabous … tu le savais toi qu’il ne fallait jamais dire jamais ?! Ben ouais, la chemise de bucheronne sans manche, c’est peut-être la tenue moderne de la princesse street, qui sait ? Clown ou véritable tenuedelamortquitue ça, c’est à vous d’en décider !

Viens m’aider à donner une nouvelle vie à mes drôles de choses sur … vinted !

Chemise : Monki / Chaussures : Polo Ralph Lauren / Sac à main : Daniel Hechter / Lunettes : Ray Ban / Short : Naf Naf / Noeud papillon et veste : Vintage / Bracelet : Petite Mendigote

A col contrasté, noeud pap’ adapté ! (A vélo bleu, look bleu ?!)

Looks

« J’aime la mode parce que je peux raconter des histoires grâce à elle. Elle rend possible d’autres mondes » [Vivienne Westwood]

Julien Doré – Le Coup de Soleil

DSC_0037

J’ai la tête pleine de mélodies. Hier, pendant deux heures, j’ai eu 12 ans. Un peu plus longtemps en fait, parce que l’effet dure encore plusieurs heures après le concert (peut-être même plusieurs années). J’étais au concert de Julien Doré. Look parfait (et pas que !).

Du coup, forcément, ça donne à nouveau envie de sortir le nœud pap’. Mais si la tendance masculine du nœud papillon me plait énormément, associée à cette chemise au col contrasté, je trouve que c’est un peu une consécration. Les manches suivent le mouvement, bien évidemment. L’expression « parfaite comme une chemise à manches et col contrastés » devrait devenir célèbre. Donc, à chemise parfaite, short parfait. 1 euro, sur un vide-grenier. Taille parfaitement haute et cintrée. En velours bleu marine. Oui, c’est un peu l’affaire du siècle. A l’heure où la fashion week bat son plein dans toutes les plus belles villes du monde et que les fashionistas du monde entier se demandent, chaque matin, si elles vont plutôt assortir leur vernis à ongle avec le col du chéri ou la laisse de leur chien, moi je suis assortie au vélo ! Histoire de goût, c’est depuis que j’ai remplacé les talons par les sneakers ça. Je mue comme un lézard, c’est toute ma personnalité qui change ! Mais alors, vais-je passer au jogging ?! Non ! Je préfère le mix-vintage, encore et toujours, alors à vos avis sur cette nouvelle trouvaille taille haute avec sa chemise travaillée et le nœud pap’, accessoire qui m’est devenu indispensable ?!?

Nouvellement inscrite sur … Vinted !

DSC_0068DSC_0036DSC_0023DSC_0054DSC_0019DSC_0029DSC_0042DSC_0017DSC_0024DSC_0032DSC_0002

Lunettes de soleil : Ray Ban / Short : Naf Naf / Sac à main : Vintage (USA) / Collant : Tezenis / Chemise : IKKS / Nœud Papillon : Vintage / Ceinture : Maje / Baskets : Polo Ralph Lauren

Gris souris.

Looks

« Le gris est le cendrier du soleil » [Malcolm de Chazal]

Je ne suis pas fan, d’habitude, de ces ensembles de tons gris … Je me souviens d’une interview de Kate Moss, que j’avais lu, gamine, qui disait que sa tenue préférée, c’était le total look gris (tee + slim + ballerines). Et moi de me demander comment la brindille, avec un look si fade, nous faisait tant rêver. Quelques années plus tard, j’adopte le presque total look gris sans ressembler à une brindille quelque peu.

Fan du short taille haute, vous allez le voir souvent celui-là, je le décline à toutes les sauces ! Idem pour la chemise chauve souris, trouvée dans une friperie, elle est immense et me sert, tour à tour, de large haut, de robe, de sac de couchage etc. Quant à mes bottines, je les surkiffe ! Des repetto noires, toutes simples. Je les aurais préférées avec un poil plus de talon mais elles sont tellement agréables que je ne peux leur faire de reproche. Le manteau est en fausse fourrure, je vous rassure ! Et j’espère ne pas avoir à le ressortir de sitôt (soleil, entends moi !).

Florence + The Machine – Cosmic Love






Manteau : Vintage / Chemise : Vintage / Short : Mango / Guêtres : Tezenis / Collant : Tezenis / Sac à main : Vintage  / Bottines : Repetto / Bague aigle : Asos