Non, pas bleu marine. Juste un(e) marin(e) bleu ! Une Marie en bleu, en fait …

Looks

« Vingt-et-une rayures blanches, plus grandes que les vingt-et-une rayures bleues indigo. Pourquoi des rayures ? Certainement une histoire de signalétique, histoire de bien voir qui est en bas de l’échelle, car oui : la marinière est le vêtement du pauvre ». [apachemag.com]

Julien Doré – Heaven

DSC_0109

J’aime tout dans ce look. Je ne suis pas en train de me jeter des fleurs. En train de dire que j’ai des fringues merveilleuses, que j’associe à merveille. Non, je suis juste en train de dire que … ah si, en fait si, je dis tout cela. Mais j’ai des arguments, je vais vous expliquer pourquoi ! Je suis pardonnée n’est ce pas ?!

J’ai appris que lorsque l’on vis dans le sud, il était possible de sortir le décolleté en plein milieu du mois de février, les sandales le lendemain et que si, quelques jours après, nous avions pensé bien faire en rangeant loin le parapluie, on se retrouve vite avec les cheveux déconfis. Ambiance du sud donc, je vous emmène avec moi observer la célèbre montagne Sainte Victoire et jouer les déesses champêtres. Déesse pas tant que ça, la marinière bien masculine fait son effet. Portée bien loose, on dirait plutôt que c’est le soutien-gorge que je voulais montrer ! Mais j’aime cet effet négligé combiné à la taille bien cintrée et la jupe en soie. Un amour, cette jupe ! Mais lorsque la chaussure est associée au goudron de la route et que le collant bleu ressort, si fort, dans ce soleil éclatant, c’est là que je comprends pourquoi j’aime la mode. J’aime porter des bêtises, j’aime que de simples fringues te donnent cet aspect, « petite fille aux jambes ultra longues ». Le collant bleu, c’est comme le collant bordeaux, c’est devenu un indispensable. Et puis on joue encore sur le décalé masculin / féminin. Décidément, ma part masculine ne restera jamais enfermée.

Envie de profiter du soleil avec moi sur … facebook ?!

DSC_0149DSC_0065DSC_0151DSC_0159DSC_0155DSC_0020DSC_0148DSC_0005

Collant : Tezenis / Jupe : BCBG Max Azria / Chaussures : Deena & Ozzy (sur UO) / Ceinture : Vintage / Lunettes : Ray Ban

En pastel au soleil.

Looks, Voyages

« Les femmes suivent la mode pour que les hommes les suivent ! » [Anonyme]

Jeanne Moreau – Quelle histoire

Trouver une paire d’escarpins Dior pour une bouchée de pain en passant tes journées sur Ebay, ça te comble de joie, tu te sens invincible, chanceuse et tu te demandes même s’il ne faut pas jouer, illico presto, au loto ?! Mettre des nouvelles chaussures, se retrouver par terre, le talon entre les doigts, parce que celui-ci à décidé de changer de métier, ça te couvre de ridicule, les larmes coulent sur tes yeux et tu te jures de le commencer enfin ce régime ?! J’illustrerais les relations humaines de la même manière. Si cette absence est si longue c’est parce que ma vie, actuellement, est un peu chaotique et que l’on perd vite le goût des jolies choses. Mais  les vêtements sont le reflet de notre personnalité et il est grand temps de sortir de mon jogging, je veux enfiler des robes à paillettes et plus vite que ça ! Au final, ce qu’on porte à l’extérieur est synonyme de ce que l’on ressent à l’intérieur. La mode, c’est une thérapie.

Quand mes cheveux étaient encore long, ma bébé ours (<3) m’a emmené chez son papa ours. Ne vous faites pas de films, vous ne verrez pas d’immenses arbres ici, il y a beau y avoir des ours on n’est pas dans une forêt. Juste à la frontière espagnole. Et ça va faire du bien à tout le monde parce que les photos sont gorgées de soleil ! Vous aviez déjà vu ce short ICI. J’ai voulu jouer sur les tons – et sur les sens – la bottine militaire associée au chemisier de petite fille. L’effet me plait ! Vous découvrez aussi le sac à dos de BB ours. La bottine militaire et le sac à dos en cuir, en fait on aurait vraiment pu y aller dans la forêt… Le bracelet à pompons canon, on en reparle très bientôt. Ce qu’il faut surtout mettre en avant, c’est que l’intégralité de cette tenue sort de friperies … Je vous avais dit que le vintage avait du bon. Chiner permet de porter de vrais vêtements qui nous plaisent, sans suivre les diktats d’une mode vendue en magasin … Laissons nous aller, portons ce que l’on veut, c’est le seul moyen de dire aux autres ce que l’on ressent, non ?!

J’ai une grosse, grosse surprise en préparation et vous serez tous concernés alors stay tuned … !

Facebook / Twitter / Hellocoton / Fashiolista / Instagram


Chemisier, short, sac à dos et bottines : Vintage / Bracelet : Bijouxcherie.com

Pour faire briller le soleil de la rentrée – Concours MisterSpex.

Looks

« Le soleil est nouveau tous les jours » [Héraclite d’Ephèse]

Emily and The Woods – Steal his heart 

DSC_0107

J’aime bien les petits challenges rigolos. J’aime bien gagner des cadeaux. Avec ce concours, le site MisterSpex propose de gagner, aux blogueuses en compétition, des bons d’achats. J’ai une paire de Marc Jacobs dans le collimateur … !

Le thème du concours c’est « la rentrée ». L’objet imposé, c’est la paire de lunettes. Le soleil étant peu présent en ce moment, j’ai tenté d’apporter le mien. Je pense qu’à chaque problème il y a une solution … sous forme de peluche. Bon, peut-être pas mais j’essayais juste de me trouver une excuse pour continuer à acheter des peluches en pagaille, du haut de mes 23 ans. Je n’ai pas d’enfant, pas de petite soeur, pas de copine enceinte, pas de petite cousine à qui faire plaisir, les peluches, elles sont {toutes} pour moi ! Mais revenons à nos soleils, le thème de la « rentrée », c’est amusant quand on a presque fini ses études … Alors voilà, la « rentrée », pour moi, s’apparentera toujours à la petite robe, le nouveau cartable et les deux tresses que je me faisais lorsque j’allais à l’école. Si, si, ne faites pas genre, le jour de la rentrée, c’est comme le jour de la photo de classe, il faut être la plus parfaite possible. Et pourtant …

J’ai choisi un pantalon, noir, strict mais pas trop. Genre « je veux bien me faire voir le premier jour mais vous allez en baver ». Pour le haut, c’est une robe que vous connaissez déjà. Je voulais me rappeler mes années de collège, toujours le col claudine pour épater les copines. Je souhaitais détourner la robe pour en faire quelque chose de plus cool tout en gardant son originalité et sa délicatesse. Les escarpins vintage pour rappeler le bleu, des talons pas trop hauts pour ne pas être catégorisée dès le premier jour mais suffisamment quand même pour arpenter les couloirs en faisant des « clacs-clacs » résignés sur le sol. Enfin, le bibi-béret, touche d’originalité, pour finaliser la tenue, à la fois chic et aussi choc … Quant à l’outil principal, les lunettes, elles sont jolies, hyper confortables et vraiment très agréables. J’ai découvert, au travers de ce concours, un joli site, vraiment, où le choix est extrêmement vaste, la livraison ultra rapide et constitue donc un réel ennemi de la carte de crédit ! C’est le soleil qui va être content !

Besoin de ton aide pour les … Golden Blog Awards !

gba

DSC_0062DSC_0030DSC_0070DSC_0001DSC_0054DSC_0015DSC_0067DSC_0027DSC_0114DSC_0117DSC_0119DSC_0002DSC_0017DSC_0043DSC_0058DSC_0045DSC_0039DSC_0060

Escarpins : Laurent Mercadal / Lunettes : MisterSpex / Pantalon : Jones New York / Bibi et robe : Vintage / Peluche : Ikéa

Salade de fruits en pyjama.

Looks

« Il y a trois choses qu’une femme est capable de réaliser avec rien : un chapeau, une salade et une scène de ménage ». [Mark Twain]

DSC_0038

Non, ne vous fiez pas au titre, nous ne parlerons pas cuisine. Je vous l’avais déjà dit mais les fruits je les préfèrent sur moi que dans moi. Je suis une adepte de chocolats, de bonbons, de gâteaux et de sucre en morceaux. Les fruits, je les trouvent beaux. Et c’est tout. Si je trouve vraiment cool l’idée que deux rondelles de concombre peuvent aider nos yeux à se reposer, je suis sûr que porter des fruits aide mon métabolisme à croire qu’il en mange. Et puis, faut pas croire tout ce qu’on nous dit, des vitamines, y’en a des tonnes dans le chocolat. En tout cas, porter des fruits, en été, c’est un bon moyen de le prolonger. Et, à en croire la météo, je suis dans l’une des seules régions où la pluie ne fait pas de ravage. Je vous poste donc des looks ensoleillés, même principe que pour les fruits, vos yeux penseront ainsi avoir vu le soleil en vrai ! Mais en fait, j’essaye de détourner l’attention sur le fait que ma chemise est en réalité … un haut de pyjama ! Et celle là de supercherie, elle est fantastique. Venez que je vous explique.

 Des poires, des cerises et des raisins. Je m’étais lancé le défi de porter 5 fruits et légumes, j’allais quand même pas passer à côté de l’occasion, trop belle, de côtoyer la poire. Oui mais voilà, je suis généreuse et porter des poires, en pyjama, ne suffit pas. Cette fois-ci nous sommes chez Barbie, la maraîchère, qui veut montrer ses poires à tout le monde, la coquine. Qu’à cela ne tienne, je me fiche qu’il s’agisse d’un pyjama, avec un short taille haute et des escarpins, le tour est joué. Le short c’est un bermuda mais j’ai beau porter des pyjamas en ville, je ne me résous pas encore au port du bermuda. C’est si facile un grossier revers … ! Restez connectés, la cueillette continue, j’ai un pantalon imprimé fraises à vous montrer bientôt. Eh oh, on avait pas dit que la mode servait à s’amuser ?

Venez partager vos recettes mode sur … Facebook ! 

Stromae – Te Quiero

DSC_0039DSC_0057DSC_0080DSC_0109DSC_0105DSC_0041DSC_0090DSC_0093DSC_0101DSC_0012DSC_0065DSC_0043DSC_0111DSC_0104DSC_0008DSC_0046DSC_0108DSC_0078

Chemisier : Cacharel / Bermuda, ceinture : Vintage / Escarpins : Peter Kaiser

Festivalière – au pastis –

Looks

« Il n’est bon festival sans scandale » [André Bazin]

Quelle journée ! Nous étions, ce dimanche, au festival « Les sons du Lub » à Beaumont de Pertuis.  Au programme, musique, pastis, soleil & pluie, pétanque, couscous dans des petites barquettes en plastique, du traditionnel, sensationnel quoi ! On était proche du festival de Cannes en terme de kilomètres, loin du tapis rouge. Et pourtant. Je critique souvent le sud mais dans ces cas là, je l’adore. Il y a une vraie ambiance festive et c’est très sympa. Grisée par le pastis, j’ai attendu la tombée de la nuit pour faire des photos. Erreurs certes. Mais pour une fois depuis longtemps, je ne pensais pas à vous, pas à ma tenue ni à mes futures chaussures, je pensais juste à m’amuser {et à me trémousser surtout !}. Blogueuse oblige, des photos il y en a quand même.

Ma tenue, que dire ?! Je ne quitte plus mon béret. Je lui trouve un vrai potentiel de séduction et il tient parfaitement bien les oreilles au chaud ! Ma veste, blanche, trop blanche, pas assez blanche, elle me fait tout le temps hésiter, je ne sais pas si je l’aime réellement ou pas. Oh que si, je l’aime en réalité. Ma chemise, fan inconditionnelle des pois, je le serais toujours. celle-ci est parfaite. Ma jupe, RAS. Le collant bleu, c’est pour mon amour des collants opaques de couleur. Et enfin, mes derbies. Sur ce coup là, elles ont bien pris la boue. Merci la pluie ! Et vous, adeptes des festivals ? Vous vous habillez comment pour bouger vos fesses en rythme ?

Paul Kalkbrenner – Sky and Sand






Jupe : Avant Première (Galeries Lafayettes) / Chemise, veste et ceinture : vintage / Derbies : Deena & Ozzy