Il parait que les sorcières sont « rock », moi je suis sceptique …

Looks

« – Miroir magique au mur, qui a beauté parfaite et pure ? – Célèbre est ta beauté Majesté. Pourtant, une jeune fille en loques dont les haillons ne peuvent dissimuler la grâce, est hélas encore plus belle que toi. – Décris-la moi. Apprends-moi son nom. – Lèvres rouges comme la rose. Cheveux noirs comme l’ébène. Teint blanc comme la neige. » [Blanche Neige et les sept nains]

Exotica – Femme de chair

DSC_0166

Certains disent qu’elles font « rock », moi j’ai envie de les sortir pour Halloween, je trouve qu’elles font un peu « sorcière ». C’est donc {en toute logique} que je les ai adoptées, ma passion du nez crochu et du chapeau pointu était, jusqu’ici, inavouée {même pour moi-même}. Ne dit-on pas que l’on apprécie ce que l’on craint, peut-être que, parcequ’elles me font peur justement, je les kiffes, mes nouvelles bottines. Elles ont surtout un charisme dingue. Dénichées au beau milieu d’un vide-grenier, j’ai eu peur, après les avoir essayées, qu’on me jette un mauvais sort si je les abandonnais. Et puis je n’étais plus à une paire près hein … j’en ai acheté DIX autres ! Voici donc, Mesdames et Messieurs, ma première paire de bottines plates, qui vient s’ajouter à une collection de 162 paires de chaussures. Il m’en fallait donc, au moins une, paire de bottines plates. Restons logiques !

La jupe. Le tutu. Genre déguisement de princesse. Ça paraissait normal d’associer les deux. C’est un peu l’histoire de Blanche Neige face à la sorcière que l’on retrouve dans cette tenue. Tant que la mode continuera à nous raconter des histoires, je pense que je serais au premier rang. Surtout qu’une histoire de sorcière peut devenir une histoire de princesse – ma jupe vient de chez Jennyfer – et je sais qu’il ne faut pas tomber dans les clichés, mais je dois avouer que ce n’est pas ma tasse de thé. J’étais déjà étonnée d’y avoir dégoté cette petite merveille de robe, voici ma jupe tutu et moi, je suis saugrenue ? sur le cul ? en tutu !

Pour finir, ma veste, ma veste, ma veeeeste. Encore une fois, issue d’une friperie. Encore une fois, d’une friperie américaine. Le col en broderie en velours. Les poches en broderie en velours. Le genre de petits détails qui tuent. CQFD, ma veste, elle tue !

A vous de décrypter les photos, de lire l’histoire – la princesse rencontre la sorcière mais, qui tue qui en tutu ?! A vous d’inventer la suite … !

Viens me raconter la suite sur … facebook !

VOTE POUR MOIIIIII – s’il te plait / please / 하시기 바랍니다 / gefallen / jekk joghgbok / من فضلك 

gba

DSC_0153DSC_0118DSC_0115DSC_0180DSC_0137DSC_0147DSC_0192DSC_0109DSC_0160DSC_0177DSC_0117DSC_0133

Tutu : Jennyfer / Bottines et veste : Vintage

MoMA – quand la mode du tutu blanc rencontre l’art de Mickey Mouse

Looks, Voyages

« Si la mode contribue à fabriquer l’esprit d’une époque, l’art est peut-être, en revanche, ce qui le saisit le mieux. » [Jill Gasparina]

DSC_0098

Tout le monde ne peut pas se vanter d’avoir fait l’élan au pied d’un éléphant ! La visite du MoMA, à New York a été des plus intéressantes. Je vous avoue que je ne suis pas une grande fan de ce que l’on appelle communément, « l’art ». J’adore visiter des musées, c’est un fait. Mais je ne saisit pas toujours ce qu’à voulu transmettre l’artiste. Lorsque l’on aperçoit une toile fendue d’un trait bleue, je me fiche de savoir si elle est jolie ou non. J’aimerais simplement savoir ce qui est passé par la tête du créateur à ce moment là. A la réflexion, c’est un peu comme lorsque l’on s’habille. Les goûts vestimentaires sont propres à chacun et souvent on se demande comment untel peut sortir de cette façon et vice versa ! C’est donc ce qu’on pensé beaucoup de personnes, qui ont croisé le regard de mes Mickey ce jour là ! Mais que voulez vous, c’est comme un petit chien qui aurait envie de sortir, moi j’ai des souris, en tissu, mais elles aiment prendre l’air (à supposer qu’il y ait de l’air en ce moment à NYC mais ça, c’est une autre histoire !). La liberté d’expression dans le vêtement. C’est ce que je travaille actuellement pour mon mémoire et, il paraîtrait, qu’il reflète notre personnalité. Je me demande si mon enfance chez Disneyland ne refait pas soudain surface à la veille de mes 23 ans (en août !) … Mais si l’art et la mode sont, somme toutes, assez identiques, si je dis que j’aime les peintures de Paul Klee, affublée de mes chaussettes Mickey, le pauvre monsieur se retourne dans sa tombe non … ?! Et puis, après tout, je comprends mieux pourquoi Yves Saint Laurent (et d’autres !) a rendu un brillant hommage à Mondrian (et d’autres !), moi aussi, quand je suis devant un aussi joli tableau, je veux la même chose en robe !

Pour le tutu c’était pour la pâle imitation de MADAME Carrie Bradshaw dans le générique mais je n’avais pas de Manolo Blahnik, pas de Mr Big à impressionner et pas de bus à mon effigie, alors c’est raté ! (Et puis dans Sex and the City, je ne sais pas s’il fait aussi 40 degrés à l’ombre mais si c’est le cas, la merveilleuse Sarah Jessica Parker a des pouvoirs surnaturels).

Mike Tompkins – Firework

Come on sur … Facebook !

(Toutes les oeuvres ont été photographiées au MoMA)

DSC_0116DSC_0087DSC_0113DSC_0085DSC_0132DSC_0065DSC_0046DSC_0073DSC_0067DSC_0154DSC_0151DSC_0145DSC_0157DSC_0117DSC_0105DSC_0074DSC_0014DSC_0142DSC_0109DSC_0077DSC_0176DSC_0039DSC_0179DSC_0171DSC_0066CSC_0108DSC_0118DSC_0083DSC_0070DSC_0146DSC_0006DSC_0187DSC_0160DSC_0091DSC_0158DSC_0124DSC_0135DSC_0011DSC_0190DSC_0027DSC_0140DSC_0012DSC_0055

Tee-shirt : Disney, vendu chez Urban Outfitters / Chaussettes : Disney, vendues chez Macy’s / Jupe et sac à main : H&M Girl / Baskets : Converse

Ballon d(e) (b)autruche ?!

Looks

« Ses idées sont comme les ailes de l’autruche. Elles lui permettent de courir, pas de s’envoler ».  [Thomas Babington]

Si, je vous jure, je pensais que j’allais m’envoler. J’ai fait les photos un jour de grand mistral pour m’envoler. Je le voulais. Mais je suis restée cloué au sol. Mes deux talons jaunes n’ont pas quitté le macadam. Et, si je me souviens bien, je me suis peut-être même tordue la cheville. Qu’à cela ne tienne, je les aime mes sandales jaune. Le bémol ?! La tendance de la saison c’est d’assortir son vernis à ses sandales. Là, je suis out, ma myopie me joue des tours, jaune et rose n’ont que rarement fait bon ménage. Concernant ma jupe, c’est une H&M … enfant. Pas ado. Enfant. Et soldée. Genre le tutu que tu payes vraiment, vraiment pas cher. Que tu veux sortir tous les jours mais que, tous les jours, tes proches se moquent de toi (oui, j’ai une dure vie !). Qu’à cela ne tienne (2ème !), mon tutu je le mets à toutes les sauces. Il me grossit, oui je sais, et alors ? Ça me rappelle mes quelques années de danse classique quand j’étais toute petite (oui, c’est un mauvais souvenir, et alors ?), je n’ai pas les moyens de m’acheter toute la collection Repetto (c’est triste. Non, pas de « et alors » ! C’est triste). Mon débardeur sort tout droit de la penderie de mamie et a du en voir des choses ! Quant aux ballons, je ne les ai pas gonflés pour l’occasion, ce sont des rescapés de la soirée de la veille. Trop de gâteau d’anniversaire. C’est pour ça que je ne me suis pas envolée.  J’en suis une vraie, d’autruche.

Attention, je vais encore vous embêter. Mais j’ai besoin de vos votes, un par jour, pour le Be Fashion Talent. Merci mes autruchons.

The Kills – Black Balloon 







Sandales : Zara / Tutu : H&M Girl / Ceinture et débardeur : Vintage / Collier : Mango / Solaires : RayBan