Reine des fleurs.

Looks

« On compare les fleurs aux femmes. On a tort. Il y aura toujours entre elles, cette différence que les fleurs sont belles … et ne le savent pas » [Alphonse Karr]

DSC_0155

J’ai eu envie de me fondre dans le bosquet. Il était trop joli avec toutes ses fleurs jaunes. Il l’était beaucoup moins après avoir supporté mon poids. Si, à l’article précédent, je vous parlais de la chemise façon grand-mère qui est, d’après moi, un objet de mode par excellence pour nous, en voici une nouvelle illustration. Cette chemise ne sort pas d’une friperie mais directement de la penderie de mamie. Avec ma mini-jupe jaune et mes derbys à franges, je lui trouve un air des plus actuels. Pas folle, je voulais me fondre dans le bosquet mais j’avais la tenue camouflage hein ; la chemise imprimée feuilles et du jaune partout pour devenir la copine des fleurs. Mais le bosquet m’a rejeté ; je suis une citadine, une vraie, qui aime associer les vêtements et leur donner une nouvelle vie. Les fleurs, c’est plus joli en photo.  Quant aux petites chaussettes dans mes chaussures, si vous ne l’avez pas déjà découvert sur instagram, sachez que c’est ma nouvelle lubie. Qu’en pensez-vous ?

Vanessa Paradis – Dès que j’te vois

DSC_0121DSC_0088DSC_0089DSC_0137DSC_0140DSC_0091DSC_0151DSC_0106DSC_0128DSC_0110DSC_0142DSC_0130DSC_0150DSC_0096DSC_0132DSC_0115

Derbys : River Island / Socquettes : Monoprix / Jupe et chemise : Vintage / Sac : Longchamp

Les bons plans de la parisienne.

Coups de coeur

« Peut-être Paris ne vaut-il que par ses provinciaux ? » [François Mauriac]

DSC_0271

Je suis une parisienne émigrée à Aix en Provence. Parisienne de naissance, parisienne de coeur, j’ai déménagé au soleil du sud il y a presque sept ans maintenant. Et même si Aix me plait, j’ai le mal du pays ! Je reviens tout juste d’une petite semaine à Paris et j’oublie, à chaque fois, à quel point la capitale est géniale. Petit tour d’horizon de mes trouvailles.

Des escarpins et des ballerines, jusque là rien de bien parisien, certes. Des escarpins Zara et des ballerines H&M, oui, en cherchant un peu, on aurait pu les trouver dans le sud. Mais mes tout nouveaux talons bleus, ce sont des Laurent Mercadal. Elles sont vintage comme il faut, d’une couleur superbe et sortent tout droit de … Emmaüs ! (Je vous en reparlerai très, très bientôt. C’est un peu la caverne d’Ali Baba).

Les robes. Je vous présentais, dans l’article précédent, ma petite robe beige (sur peau bronzée !). Le chemisier rouge vient également de chez « Quai 71 ». La robe à carreaux est une bensimon que je réserve à la plage. Et la verte à petits pois est un immense coup de coeur ! Shoppée chez Kilo Shop, elle est à tomber ! Kilo shop, vous connaissez ? C’est une immense friperie où les accessoires/chaussures/vêtements sont vendus au kilo. Bonnes affaires à coups sûrs, les prix sont imbattables, les articles rivalisent d’originalité. C’est une vrai friperie à prix d’or, odeur comprise et j’aime beaucoup ça. Vous trouverez une boutique Kilo Shop rue de la verrerie et une autre boulevard Saint Germain.

Rayon boutique à prix d’or, j’ai découvert Hema. Et là, grooooos coup de coeur !! Hema est un magasin qui vend … de tout ! Des gourmandises, de la décoration, des fournitures de bureau, des cosmétiques, pour hommes, pour femmes, on y trouve de tout. Et à des prix dérisoires ! J’avais vraiment envie de ressortir avec toute la boutique mais le petit ange l’a emporté sur le petit diable et je n’ai pris qu’une crème de jour, une de nuit et un très joli vernis jaune pastel (pour un total de 6 euros 50, qui dit mieux !?!). J’ai également eu l’occasion de tester leurs rouges à lèvres, ils sont parfaits.

Hôtel de ville, une petite file d’attente et un portail de sécurité plus loin je suis entré dans le temple de la haute couture. « Paris Haute Couture » est une merveilleuse expo. Dans la première salle, on assiste, en textes/dessins/vidéos à la confection d’une robe de haute couture. C’est déjà une jolie expérience. Mais dans la deuxième salle des robes de créateurs sont exposées, avec un jeu de lumière et de miroirs, c’est à couper le souffle ! Yves Saint Laurent, Poiret, Azzedine Alaïa, Karl Lagerfeld, ils y sont tous ! Foncez la voir, c’est gratuit !

Des livres. Je suis une dévoreuse de pages et, soleil à Paris oblige, la lecture au Luxembourg était forcément dans mon emploi du temps. Boulinier, boulevard Saint Michel est un magasin de déstockage de livres/vinyles/CDs, DVDs etc. à des prix riquiqui (beaucoup de produits à 20 … cents) !

Vanessa Paradis et -M- : La Seine

DSC_0289 DSC_0293 DSC_0296 DSC_0299 DSC_0301